1.307 projets de l’INDH réalisés durant la période 2005-2018

El Kelâa des Sraghna – Un total de 1.307 projets ont été réalisés au niveau de la province d’El Kelâa des Sraghna dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), depuis le lancement, en 2005, de ce chantier social d’envergure jusqu’à 2018, pour une enveloppe budgétaire de près de 400 millions de DH.

L’INDH a contribué à hauteur de 80%, soit 320 millions de DH, au financement de ces projets ayant permis le désenclavement des populations en milieu rural et l’amélioration du taux d’accès aux routes et à l’approvisionnement en eau potable et en électricité, selon les données du Comité Provincial du Développement Humain (CPDH) d’El Kelâa des Sraghna.

Ces projets, réalisés durant les deux premières phases de ce chantier social, ont également contribué à la lutte contre la précarité et la marginalisation, à la promotion du secteur de l’enseignement, à la lutte contre la déperdition scolaire, à l’encouragement de la scolarisation en milieu rural, au soutien de l’animation culturelle et sportive et à l’appui des activités génératrices de revenus (AGR).

Au titre de la première année de la troisième phase de l’INDH, 24 projets, d’une valeur globale estimée à 38 millions de DH, ont été retenus dans le cadre des quatre programmes de cette phase III, lancée en septembre 2018, relève la même source.

Et le CPDH de préciser que ces projets sont répartis entre le programme de réduction des disparités sociales et territoriales (13 projets), le programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité (5 projets), le programme d’appui au développement humain des générations montantes (5 projets) et un seul projet concernant le programme d’amélioration des revenus et d’inclusion économique des jeunes, dans le cadre d’un partenariat avec la Banque mondiale et d’autres partenaires institutionnels.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait annoncé, le 19 septembre 2018, le lancement de la 3ème phase de l’INDH (2019-2023), conçue selon une nouvelle ingénierie, pour une enveloppe estimée à 18 milliards de DH.

Cette 3ème phase ambitionne de consolider les acquis enregistrés au cours des précédentes phases, en recentrant les programmes de l’Initiative sur le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes et l’appui aux catégories en situation de vulnérabilité et ce, selon une méthodologie basée sur une gouvernance novatrice visant à réaliser davantage de cohérence et d’efficacité.