2 MDH pour l’approvisionnement en eau potable

Tahanaout (province d’Al Haouz) – Le Conseil provincial d’Al Haouz a annoncé avoir consacré 2 millions de DH à la réalisation d’études relatives à l’approvisionnement en eau potable au niveau de la province qui souffre d’un déficit en cette matière vitale.

Cette annonce est intervenue lors d’une session extraordinaire du Conseil qui s’est déroulée, lundi, sous la présidence de M. Ibrahim Atkart, en présence du gouverneur de la province, Rachid Benchikhi.

Ainsi, l’instance élue a approuvé des transferts de crédits et la programmation de 2 millions de DH de l’excédent réel au titre de l’exercice 2019 pour la réalisation d’études relatives à l’identification des zones souffrant d’un déficit en eau potable à l’échelle de la province.

Dans une allocution à cette occasion, M. Benchikhi a mis l’accent sur le caractère urgent des projets inhérents à l’approvisionnement en eau potable dans la province d’Al Haouz, en particulier dans les zones qui accusent un déficit en cette matière vitale.

L’approvisionnement des populations en eau potable vient en tête des priorités pour la mise en œuvre desquelles Sa Majesté le Roi Mohammed VI ne cesse d’appeler, a-t-il souligné.

Le Conseil provincial a, par ailleurs, validé le cahier des charges relatif à la mise en vente de biens réformés, et le prix d’ouverture proposé par le Comité d’évaluation.

La session a été marquée par l’approbation d’une convention de partenariat entre le Conseil et la Direction provinciale de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau portant sur l’assistance technique pour la réalisation des travaux d’extension et de renforcement de la route provinciale 2009 entre les points kilométriques 33 et 48.

Les membres du Conseil ont également adopté une convention de partenariat relative à la mise en œuvre du projet de protection des Douars relevant de la commune de Sitti Fatma contre les inondations de l’oued Ourika.

Dans ce sillage, le gouverneur de la province a souligné l’importance de l’examen de l’état d’avancement des projets programmés par le Conseil provincial au début de chaque session, afin de déterminer les progrès et de surmonter les obstacles qui s’imposent.