310 MDH pour la mise à niveau du centre de la commune d’Igoud

Youssoufia- Une enveloppe budgétaire de 310 millions de DH (MDH) a été mobilisée, avec la contribution de 13 partenaires (départements ministériels et collectivités territoriales concernés), pour la réalisation des programmes et projets prévus par la convention de partenariat relative à la mise à niveau du site archéologique et du centre de la commune d’Ighoud (province de Youssoufia).

Ainsi, le gouverneur de la province, Mohamed Salem Essabti, a effectué, jeudi, dans le cadre du suivi de l’exécution de cette convention de 3 ans, une visite de terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement de la réalisation des projets programmés.

Lors de cette visite, le gouverneur a pris connaissance du déroulement des travaux et de la mise en œuvre des recommandations issues des réunions sectorielles tenues, en octobre dernier, au siège de la préfecture en présence de tous les partenaires.

Il s’agit du chantier de mise à niveau des quartiers du centre de la commune, des travaux d’éclairage public et de la construction d’un nouveau Souk hebdomadaire, d’une gare routière, d’un espace d’exposition et de commercialisation des produits de terroir, d’un Complexe social, d’une bibliothèque de proximité, d’un Centre de transformation des déchets solides et d’une Maison de l’étudiant.

M. Essabti s’est enquis aussi des travaux d’assainissement liquide au centre de la commune, de l’aménagement de l’avenue principale dudit centre, de l’extension du Centre de santé communal, de la réalisation d’une unité des urgences de proximité, de « Dar Al-Oumouma », d’un Club féminin, de deux terrains sportifs de proximité et d’un terrain de football.

A l’occasion de cette visite, le gouverneur a insisté sur la nécessité de la mutualisation des efforts et de l’accélération de la cadence de réalisation des travaux dans les délais fixés et conformément aux normes techniques prévues par le cahier des charges.

Les programmes de la convention s’articulent autour de trois axes, dont le premier concerne l’aménagement et la valorisation du site archéologique, à travers la réalisation d’un centre d’interprétation du patrimoine et d’un système intégré de surveillance et d’accueil sur le site.

Le 2ème axe porte sur le développement et la mise à niveau du centre de la commune d’Ighoud, à travers la modernisation et le renforcement des infrastructures de base et la réalisation de projets de proximité et à caractère écologique (assainissement liquide, décharge publique, ceintures vertes), alors que le 3ème est relatif à l’extension et au renforcement des axes routiers menant vers le site archéologique et les régions avoisinantes.