Actualisation de la convention de partenariat entre l’UCA et le CNDH

Marrakech -L’Université Cadi Ayyad (UCA) et le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) ont procédé, jeudi à Marrakech, à l’actualisation de la convention de partenariat conclue en 2013 entre les deux parties en vue de l’implication du système universitaire dans la diffusion de la culture des droits humains et des valeurs de citoyenneté constructive.

Le document d’actualisation de cette convention a été signé par le président de la Commission Régionale des Droits de l’Homme (CRDH) de Marrakech-Safi, Mohamed Mustapha Laarissa, et le président de l’UCA, Moulay El Hassan Ahbid, en présence de la présidente du CNDH, Amina Bouayach.

Cette convention vise à tirer profit de l’expertise, de l’expérience et des moyens dont dispose chaque partie pour consacrer les valeurs de citoyenneté et enrichir les idées ayant trait aux droits humains, à œuvrer à la large diffusion de la culture des droits de l’Homme et à encourager toutes les initiatives visant la promotion de la pensée inhérente aux droits de l’Homme et de l’action de terrain dans ce domaine.

Elle prévoit aussi la coopération entre les deux parties dans l’organisation des conférences, colloques et ateliers de réflexion sur les droits humains, l’échange des expertises, données, documents et publications, ainsi que dans la tenue d’activités conjointes pour faire connaître les standards internationaux des droits de l’Homme et les mécanismes internationaux dans ce domaine, et la diffusion de la culture des droits humains.

Aux termes de cette convention, les professeurs universitaires seront impliqués dans les programmes de formation et les autres activités initiées par la CRDH de Marrakech-Safi ou le CNDH dans la région, ainsi que dans l’encadrement de conférences et de sessions de formation dans ce domaine au profit des étudiants.

Intervenant à cette occasion, Mme Bouayach a indiqué que l’université, en tant qu’espace de production de la connaissance et du savoir, s’acquitte d’un rôle majeur dans la diffusion de la culture des droits humains et la mise en exergue des questions pressantes de la société et des problèmes d’actualité.

Elle a, en outre, salué le partenariat distingué liant le CNDH à l’université Cadi Ayyad, qui se traduit une fois encore par l’actualisation de la convention signée en 2013 et l’élargissement des champs d’action pour englober d’autres volets qui n’étaient pas d’actualité à l’époque de la conclusion de cette convention.

De son côté, M. Laarissa a souligné que la CRDH de Marrakech-Safi est consciente de l’apport considérable de l’université, qui abrite les jeunes d’aujourd’hui et les responsables de demain, pour l’ancrage de la culture des droits de l’Homme et des valeurs de citoyenneté constructive.

Pour sa part, M. Ahbid a noté que l’université représente un partenaire essentiel dans le système des droits de l’Homme, relevant que le Maroc a réalisé, grâce à la politique sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, de grandes avancées dans ce domaine.

Il a estimé que l’actualisation de cette convention intervient pour s’ouvrir sur d’autres domaines du champ des droits humains, à travers l’élaboration de recherches et d’études qui seront menées par le CNDH avec le concours de chercheurs universitaires, notamment dans le contexte de cette conjoncture sanitaire marquée par l’émergence de questions pressantes.

Et de faire remarquer que la convention prévoit l’activation de la Chaire de l’Université Cadi Ayyad pour la citoyenneté et les droits de l’Homme, rappelant que la signature de ce partenariat s’inscrit dans le cadre de l’ancrage de l’université dans son environnement socio-économique et de la création d’une nouvelle dynamique avec l’ensemble des partenaires économiques et sociaux et des acteurs des droits de l’Homme.