Al Haouz retrouve progressivement une vie normale

Tahanaout (province d’Al Haouz) – Depuis l’adoption de la décision gouvernementale pour un déconfinement progressif sur l’ensemble du territoire national, la province d’Al Haouz, à l’instar d’autres provinces du Royaume, vit au rythme d’un retour à la vie normale et ce, pour le bonheur et la grande satisfaction de ses habitants.

Classée dans la zone I bénéficiant d’un allègement du confinement, la province d’Al Haouz dont la situation épidémiologique est « normale » et « rassurante », a opéré de manière mesurée et maîtrisée, une reprise des activités économiques et de la vie normale en général, tout en faisant montre d’un degré élevé de responsabilité partagée et de civisme exemplaire, permettant aux citoyens de vaquer à leurs préoccupations quotidiennes en toute sécurité et sérénité.

Au niveau de Tahanaout, chef-lieu de la province d’Al Haouz comme dans plusieurs centres urbains émergents, à l’instar d’Amezmiz, Ourika, Aît Ourir et Tamesloht, les boulevards et les coins névralgiques de la ville se montrent « bouillonnants » avec une dynamique qui, une semaine auparavant, relevait de l’impossible, en raison de l’état d’urgence sanitaire décrété il y a trois mois par les autorités compétentes en vue d’enrayer la propagation tentaculaire de la pandémie du nouveau coronavirus.

Chez l’ensemble des autochtones, la prise de conscience de l’impératif de se montrer vigilants et disciplinés et de se conformer strictement aux mesures proactives décrétées par les autorités compétentes (lavage des mains, utilisation des gels hydroalcooliques, port obligatoire des masques de protection, et respect de la distanciation physique), atteignent leur paroxysme pour devenir des gestes « spontanés » et si « habituels ».

Une mobilisation permanente et exemplaire qui a pris corps grâce à l’engagement indéfectible et à la présence dans les premières lignes du combat contre la Covid-19, des autorités locales et sanitaires, des forces de l’ordre (Gendarmerie Royale et Forces Auxiliaires) ainsi que des acteurs de la société civile.

Au centre-ville de Tahanaout, depuis les premières heures de la matinée de ce mardi, l’effervescence a été visible mais, dans le respect le plus méticuleux des règles préventives et d’hygiène, car cela a coïncidé également avec la réouverture du Souk hebdomadaire de la ville, un haut lieu de commerce et de négoces qui a la particularité de rassembler, chaque mardi, des habitants en provenance de plusieurs villages et autres localités de la province qui y viennent nombreux pour s’approvisionner.

A l’intérieur de cet espace commercial, dont l’importance en termes de dynamisation de l’économie locale n’est plus à démontrer, une commission mixte composée de représentants des autorités locales, de la Gendarmerie Royale, des forces auxiliaires et d’acteurs de la société civile, effectue des rondes pour contrôler la régularité et l’affichage des prix ainsi que la qualité des produits mis à la vente, tout en veillant scrupuleusement au respect des règles sanitaires en vigueur aussi bien pour les commerçants que pour les visiteurs.

La réouverture de ce Souk s’est faite pour la grande satisfaction de tous, notamment des commerçants, entre autres, de bétail, de denrées alimentaires, de vêtements, de produits en plastiques, des légumes et fruits, des céréales, des fourrages ainsi que pour certains métiers et services, à l’instar des cafés et restaurants qui ont ouvert leurs portes mais uniquement pour les boissons et repas à emporter.

Approché par la MAP, le Chef de la Division des Affaires Economiques et de la Coordination relevant de la province d’Al Haouz, M. Mohamed Aabbar, a fait savoir que la réouverture de cet espace commercial si important pour la région, fait suite aux efforts soutenus déployés dans une synergie inouïe entre les autorités provinciales et locales, les services de santé, les élus locaux, les acteurs de la société civile et l’ensemble des services concernés, en vue de combattre efficacement le coronavirus.

Dans ce sens, il a été procédé à l’adoption d’une batterie de mesures visant à alléger le confinement sanitaire et ce, en adéquation avec la stratégie mise en oeuvre par le gouvernement, a relevé M. Aabbar, mettant en avant le rôle joué par le Souk hebdomadaire de Tahanaout en termes de dynamisation économique de la ville comme des autres communes territoriales avoisinantes.

En vue d’assurer la sécurité sanitaire des citoyens et des commerçants, l’effort a porté, en coordination avec les autorités provinciales, l’ONSSA et l’ensemble des services concernés, sur l’organisation d’une large campagne de stérilisation, de désinfection et de nettoyage des différentes dépendances et des équipements de ce Souk et ce, avant même sa réouverture, a-t-il précisé.

En outre, l’intérêt est porté, de manière continue, sur la sensibilisation des commerçants, des prestataires de services ainsi que des visiteurs quant à l’importance d’observer scrupuleusement les mesures sanitaires et préventives arrêtées dans ce sens, a-t-il conclu.

De son côté, le président du Conseil communal de Tahanaout, Ahmed Alla, a fait part de sa fierté de voir la vie reprendre son cours de manière quasi-normale après trois mois de confinement sanitaire décrété en vue d’endiguer la propagation de la Covid-19, louant au passage l’importance de la réouverture du Souk hebdomadaire de Tahanaout.

Il a passé en revue, dans ce sens, une série de mesures adoptées, avant de faire part de ses remerciements à l’ensemble des intervenants pour leur abnégation et leur engagement sans faille, ce qui a permis à la ville de Tahanaout de retrouver sa qualité d’espace où il fait beau-vivre.

Le retour progressif à la vie normale sur l’ensemble du territoire de la province d’Al Haouz est de nature à atténuer considérablement les répercussions socio-économiques lourdes engendrées par l’état d’urgence sanitaire, notamment sur les couches sociales les plus vulnérables.

Pour sa réouverture, le Souk hebdomadaire de Tahanaout a accueilli quelque 2.000 visiteurs venus s’approvisionner et découvrir une multitude de produits proposés à la vente et ce, dans le cadre de l’observation scrupuleuse d’une panoplie de mesures barrières destinées à éviter tout rassemblement ou promiscuité au sein de cet espace commercial.