Entrepreneuriat: Appel à intégrer la dimension environnementale

Marrakech-Les participants à la 4ème édition du African Business & Social Responsibility Forum ont souligné, mercredi à Marrakech, la nécessité d’intégrer la dimension environnementale dans la démarche entrepreneuriale en Afrique.

Pour faire face aux mutations sociétales et aux impacts du réchauffement climatique, comme étant une source de menace pour la pérennité de l’activité économique, les entreprises africaines sont appelées à adopter le principe de la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), ont relevé les intervenants à ce Forum placé sous le thème  « L’agriculture, l’entrepreneuriat et le changement climatique ».

En intégrant la RSE dans leur gouvernance, les entreprises adopteront des pratiques plus respectueuses de l’environnement et qui ont un impact positif sur la société dans le but d’atteindre le développement durable, ont-ils estimé, mettant en relief l’importance de libérer le potentiel RSE des entreprises africaines.

Propulsé au-devant de la scène par plusieurs défis, dont notamment le chômage de masse, l’entrepreneuriat en Afrique doit inventer ses modèles opératoires pour répondre aux différents enjeux territoriaux, ont-ils insisté.

L’appropriation par les start-up africaines des multiples opportunités qu’offre la quatrième révolution industrielle est une réponse efficiente au défi climatique et à la transformation de l’agriculture en Afrique, ont-ils indiqué.

Selon les participants, les grandes entreprises, les organisations étatiques et multilatérales doivent travailler en plateforme collaborative pour créer un écosystème qui promeut le partage de la valeur et inscrit l’innovation entrepreneuriale sur le long terme.

C’est dans ce cadre que s’inscrit l’initiative « Les entreprises africaines pour un avenir durable » qui sera lancée lors de cet événement de grande envergure, ont-ils fait savoir, notant que cette initiative qui met l’accent sur le changement climatique encourage les entreprises à intégrer dans leurs stratégies le partage d’expériences en matière de protection de l’environnement.

Par ailleurs, ils ont mis en avant la position de leader qu’occupe le Maroc au niveau du Continent africain et du monde arabe en matière de protection de l’environnement, ajoutant que la COP22 a confirmé une fois de plus, la place de l’Afrique dans l’universalité de la compétence et la prise de décision.

Initié par Latitude Monde, en partenariat avec la Fondation Ameenah Gurib-Fakim, ce Forum est devenu une force de proposition pour dynamiser l’écosystème du développement durable en Afrique, en permettant de valoriser et d’améliorer les politiques RSE des PME, organisations et grandes entreprises, tout en incluant les start-up.

Cette rencontre de deux jours vise à nouer des partenariats avec des Institutions de financement et de développement, à développer le réseautage avec les leaders d’opinion et des décideurs clés, à partager les expériences en matière d’engagement sociétal et à multiplier les rencontres B2B.

Lors de cette édition, les participants partageront leurs expériences sur les risques et opportunités liés au changement climatique, la libéralisation du potentiel des énergies renouvelables et l’impératif de la transformation agricole et le soutien de l’entrepreneuriat.

Au menu de cet événement figurent plusieurs thématiques, notamment « Le secteur privé face au changement climatique: risques et opportunités », « Le rôle du capital humain dans la démarche RSE », « Le réseautage », « Comment libérer le potentiel des énergies renouvelables en Afrique? »,  » La transformation de l’agriculture africaine: un impératif pour assurer la sécurité alimentaire du Continent », « La force des écosystèmes : d’une logique de compétition à une logique de coopétition », « Quel nouveaux modèles de partenariats public-privé pour un développement durable et inclusif » et « Les femmes et le développement durable ».

Plus que jamais, la collaboration, l’inspiration et le partage sont au rendez-vous entre Start-up, PME, Grandes entreprises et Organisations lors de ce Forum panafricain d’envergure.