Approbation de deux accords relatifs à la santé et à l’éducation

Marrakech – Le Conseil communal de la ville de Marrakech, réuni jeudi en session extraordinaire, a approuvé à l’unanimité de ses membres, deux accords relatifs aux secteurs de la santé et de l’éducation.

Ainsi, dans le souci de réunir les moyens nécessaires pour faire face à la pandémie de la Covid-19 et alléger la pression exercée sur le système de santé d’une part, et renforcer l’offre sanitaire au niveau de la cité ocre d’autre part, le Conseil, réuni sous la présidence de Mohamed Larbi Belcaïd, a approuvé, à l’unanimité, un accord de partenariat avec la délégation provinciale de la Santé à Marrakech portant sur la réhabilitation du secteur de la santé dans la ville.

En vertu de cet accord, le Conseil communal de Marrakech s’est engagé à mobiliser 12 millions de DH pour contribuer à l’entretien et à la réhabilitation des centres de santé, des hôpitaux et des laboratoires relevant de la Délégation provinciale de la Santé à Marrakech, à l’acquisition d’équipements et matériels médicaux et de produits pharmaceutiques, et à l’acquisition, l’entretien et le ravitaillement du transport médical.

Le Conseil a également approuvé, à l’unanimité, l’annexe 1 de l’accord-cadre de partenariat visant la promotion de la scolarisation et l’amélioration de la vie scolaire dans la commune de Marrakech, dans le cadre des efforts visant à soutenir les efforts consentis par l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de Marrakech-Safi, de la Délégation provinciale de l’Education nationale de Marrakech, des cadres administratifs et éducatifs et des associations des parents et tuteurs d’élèves pour assurer la réussite de la rentrée scolaire 2020-2021, marquée par la crise sanitaire induite par la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

A cet égard, le Conseil communal de Marrakech s’est engagé à accorder 6 millions de DH pour la mise en œuvre de cet accord afin de contribuer à l’entretien et à la réhabilitation des établissements scolaires publics et de leur environnement, ainsi qu’à l’acquisition d’équipements, de fournitures et de matériels de prévention et de désinfection au profit de ces institutions.

Par ailleurs, le Conseil a examiné le mode de gestion de « Ghabat Chabab » (forêt des jeunes) et des espaces verts situés dans la commune de Marrakech.

Ainsi, le Conseil a proposé la mise en place d’un comité technique mixte, composé des représentants des services de la commune de Marrakech et du service de l’environnement à la wilaya de Marrakech-Safi et des partenaires potentiels, afin d’élaborer une vision intégrée des modes de gestion proposés et de les présenter au Conseil, sur la base de la programmation de ce point lors de la prochaine session du Conseil pour approbation.

Le Conseil a, par ailleurs, discuté de la situation épidémiologique et des mesures prises pour assurer la réussite de la rentrée scolaire 2020-2021.

Ainsi, la directrice régionale de la Santé a donné un aperçu détaillé sur la situation épidémiologique dans la ville depuis le début de la pandémie, mettant en avant les mesures prises par les services du ministère de tutelle et les efforts consentis par les cadres médicaux et paramédicaux pour endiguer la pandémie et prendre en charge les patients.

De son côté, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Marrakech-Safi, a mis l’accent sur les mesures prises par le ministère, l’AREF, et la direction provinciale du ministère de l’Education Nationale à Marrakech pour assurer la réussite de la rentrée scolaire 2020-2021.

Lors de cette session, les membres du Conseil ont souligné l’importance de l’implication de cette instance élue dans les efforts visant à endiguer cette pandémie, aux côtés des différents intervenants (pouvoirs publics, secteurs gouvernementaux, élus et la société civile), tout en s’attardant sur l’analyse des répercussions négatives de l’évolution de la situation épidémiologique au niveau de la ville, notamment sur les secteurs du tourisme, de l’artisanat et des services, avec un focus sur leurs effets sociaux sur la population de la cité ocre.