Clôture de la 5ème édition du Festival des arts populaires

El Kelaâ des Sraghna – La 5ème édition du Festival d’El Kelaâ des Sraghna des arts populaires, organisée cette année en « format virtuel » a pris fin lundi, avec la présentation de spectacles musicaux traduisant l’authenticité de ces arts au niveau de la province.

Les amoureux du patrimoine authentique avaient rendez-vous, du 08 au 12 octobre, avec un genre artistique des plus populaires au niveau provincial à savoir Abidat Rma avec la troupe Ouled Tassaout, sous la conduite de Fayçal Faouzi.

Le public a aussi apprécié la performance artistique de la troupe « Laâbate Kelaâ des Sraghna », un autre genre artistique, lui aussi, très populaire dans la province.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur du festival, Abdelilah Namrouchi, a souligné que les arts populaires au Maroc représentent un patrimoine culturel ancestral qui jouit d’une grande popularité auprès des Marocains, d’où la nécessité de le codifier, le répertorier et le préserver pour le léguer aux générations futures.

Ce festival se fixait pour mission de rendre hommage aux pionniers des arts populaires au niveau de cette partie du territoire national, les soutenir aux niveaux moral et matériel dans le contexte de la crise sanitaire actuel et les mutations socioéconomiques et culturelles imposées par la modernité, a-t-il expliqué.

Initié par « Dar Attakafa » (Maison de la culture) en coordination avec la direction régionale de la culture de Marrakech-Safi, et en partenariat avec l’association « Angham » pour la musique, l’art et le patrimoine populaire et le forum Serghini pour la musique et les arts, cet événement artistique tend à rapprocher les arts populaires du public en tant qu’un levier culturel marqué du sceau de l’authenticité et de la diversité de ses expressions et un pilier du tourisme culturel dans la province.

Le programme de cette manifestation culturelle comportait la présentation de plusieurs spectacles de musique populaire et moderne (deux spectacles par jour), offerts par des artistes de renommée locale et nationale, tels que Abderrazak Boukhdada (Bouchiba), le groupe Ouled Haouz El Garrar, le Groupe Abidat Rma (Noujjoum Sraghna) sous la conduite de Morad Haddou, l’artiste Aziz Bouafia, Abidat Rma « Khayala » sous la conduite de Rahal Bensayed, l’artiste Samir Issam, Abderrahim Seddik et les artistes Abdelaziz Halouani, Samir Issam et Mohamed Zaher.

Cette édition a été marquée par le changement du mode de communication et d’interaction avec le public local et national, en ayant recours aux réseaux sociaux, eu égard à leur rôle dans le domaine de l’information et de la communication, le but étant d’être en conformité avec les mesures préventives en vigueur pour enrayer la propagation de la Covid-19.