De précieuses découvertes archéologiques dans le littoral

Safi – Des fouilles archéologiques effectuées récemment par l’Association Marocaine pour la Recherche et la Protection Archéologique sous-marine ont mené à des découvertes précieuses tout au long du littoral au nord de Safi entre Sidi Bouzid et Cap Beddouza sur près de 30 km.

Des fouilles archéologiques effectuées récemment par l’Association Marocaine pour la Recherche et la Protection Archéologique sous-marine ont mené à des découvertes précieuses tout au long du littoral au nord de Safi entre Sidi Bouzid et Cap Beddouza sur près de 30 km.

Selon Redouane Bourga, membre fondateur et vice-président de ladite association, ces découvertes archéologiques pourraient remonter au 2è siècle avant J.C. et même à l’âge de bronze (2000 ans, de 2700 à 900 av. J.-C.).

Ces découvertes précieuses sont de nature à élucider certaines questions se rapportant à Tighaline, la cité engloutie sous la mer, ses frontières et le mode de vie adopté par ses habitants, a-t-il expliqué dans une déclaration à la MAP, estimant que ces découvertes archéologiques pourraient être les vestiges de cette ville engloutie sous l’Océan Atlantique.

M.Bougra, également instructeur de plongée sous-marine et moniteur fédéral de 1er degré, a fait remarquer que le littoral de Safi est riche d’un patrimoine archéologique si varié et des trésors archéologiques subaquatiques en quête de valorisation, relevant que l’association compte mener d’autres expéditions scientifiques dans cette région très étendue pour y révéler d’autres vestiges archéologiques de nature à élucider la question de cette cité engloutie par la mer.

L’Association Marocaine pour la Recherche et la Protection Archéologique sous-marine” a vu le jour en 2013 par des Safiots passionnés de la plonge sous-marine notamment ceux, qui portent cette “forte détermination” à agir pour la protection des richesses archéologiques de son littoral.

Cette association se fixe pour mission aussi de valoriser ce patrimoine par l’exploration, la découverte mais également par son inventaire.

Les actions et l’engagement sans faille de cette association en faveur d’un tourisme écologique et responsable ont été couronnés en 2019 par l’obtention de l’un des prix décernés lors de la 3ème édition des “Trophées Lalla Hasnaa Littoral durable”, qui récompense les meilleures initiatives en faveur du littoral.

L’association qui ambitionne, en outre, d’attirer l’attention sur l’impératif de sauver les trésors sous-marins, compte à son actif plusieurs découvertes si précieuses et d’une grande portée scientifique qui seront inscrites en lettres d’or dans le patrimoine archéologique sous-marin au Maroc.

Il s’agit notamment de la découverte d’une épave d’un navire militaire au large de Safi, celui du bateau à vapeur anglais “Baynyassa SS”, qui aurait échoué, en été 1918, au large de la plage de Sidi Toual (15 km au sud d’Agadir), la découverte des canons de la Sekkala de Safi, la découverte du lieu où, avait échoué le navire “Nicolas Paquet” au Cap Spartel au large de Tanger.

L’association a aussi découvert des grottes préhistoriques ainsi que des ossements humains fossilisés de Ain El Moucha dans la zone de Cap Beddouza (30 km de Safi) et les vestiges d’un navire de guerre vieux de plus de quatre siècles.