Des réunions pour la réussite de la rentrée scolaire

Essaouira – La Direction provinciale de l’éducation nationale à Essaouira a tenu, récemment, une réunion avec le Bureau provincial de la Fédération Nationale de l’enseignement privé et ce, dans le cadre des rencontres de communication avec les différentes parties prenantes en vue de réunir les conditions appropriées pour garantir une rentrée scolaire sûre et bien réussie.

Cette réunion a été consacrée à la présentation et à l’examen des mesures relatives à la rentrée scolaire, notamment celles inhérentes à l’enseignement privé.

Cette rencontre a été aussi l’occasion pour les deux parties de débattre d’une série de propositions à même d’assurer la réussite de la rentrée et le déroulement de l’année scolaires.

A rappeler que la Direction provinciale de l’Education nationale à Essaouira avait tenu une série de rencontres de communication ayant ciblé, dans un premier temps, les cadres de l’administration pédagogique de l’enseignement public, le corps d’inspection et de contrôle pédagogique ainsi que les représentants des Associations des parents et tuteurs des élèves.

Au cours de ces réunions, il a été question notamment des mesures organisationnelles de l’année scolaire, de l’opération de vaccination des élèves âgés de 12 à 17 ans, de la gestion de l’année scolaire dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 et des procédures et dispositifs propres à chaque service relevant de la Direction provinciale.

Ces rencontres ont par la suite concerné les représentants des syndicats du secteur de l’enseignement les plus représentatifs.

Les deux parties ont ainsi abordé les questions de la gestion de l’année scolaire à la lumière de la pandémie, des ressources humaines et de la vaste opération de vaccination des élèves.

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avait annoncé que le démarrage effectif de la rentrée scolaire au titre de l’année scolaire 2021-2022 a été reporté au 1er octobre prochain.

Cette mesure s’applique à l’ensemble des établissements scolaires et universitaires, aux centres de formation professionnelle, aux établissements d’enseignement traditionnel aussi bien privés que publics, ainsi qu’aux écoles des missions étrangères.