Des visites de terrain à des projets routiers

Chichaoua – Les autorités provinciales de Chichaoua poursuivent leur suivi sur le terrain de l’état d’avancement des travaux de réalisation de plusieurs projets visant le renforcement de l’infrastructure routière et la réalisation de la justice territoriale.

Ainsi, le gouverneur de la province, Bouabid El Guerrab, qui était accompagné du directeur provincial de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau ainsi que des autorités locales, a effectué, mardi, une visite au chantier de construction de la route provinciale 2026 reliant la Route nationale (RN) n°11 (centre de Saïdate) à Ouled Moumna.

M. El Guerrab et la délégation l’accompagnant se sont également rendus, mercredi, au chantier d’aménagement de la route non classée reliant la route régionale (RR) n°214 (centre de Bouaboud) et Iminrabat.

A cette occasion, le gouverneur a insisté sur la nécessité du respect par les entreprises chargées de la réalisation de ces projets, des engagements prévus par le cahier des charges, afin d’achever les travaux dans les délais fixés.

Pour sa part, le directeur provincial de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Mustapha Tafsout, a indiqué que le premier projet portant sur la construction de la route provinciale 2026 reliant la RN°11 à Ouled Moumna sur une distance de 21 km avec un investissement de 23 millions de DH, s’inscrit dans le cadre du programme de réduction des disparités territoriales et sociales, faisant savoir que le taux d’avancement des travaux a atteint 20%.

Dans une déclaration à la MAP, le responsable a également précisé que le taux d’avancement des travaux au niveau du deuxième chantier, lancé dans le cadre du programme complémentaire des routes rurales, sur une longueur de 18 km, pour un coût estimé à 12 millions de DH, s’élève à 70%.

Et de conclure que la province de Chichaoua connaît le lancement de nombreux chantiers routiers dans le cadre de différents programmes, avec l’intervention du ministère de l’Equipement et du Transport, du ministère de l’Intérieur et du conseil de la Région de Marrakech-Safi, soulignant que ces projets permettront le désenclavement de plusieurs douars et l’amélioration de la qualité des services et de la situation socioéconomique des populations.