INDH: 48 projets pour lutter contre les disparités sociales

Essaouira, 27/11/2018 (MAP)- Le nombre de projets inscrits dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) et visant à lutter contre les disparités sociales et territoriales au niveau de la province d’Essaouira a atteint pour les années 2017 et 2018 un total de 48 projets.

Selon des données communiquées par la Division de l’Action Sociale (DAS) relevant de la province d’Essaouira, lors d’une réunion du comité provincial de développement humain (CPDH) tenue lundi, un total de 22 projets sont inscrits dans le cadre du programme de lutte contre les disparités sociales et territoriales pour l’année en cours et concernent les secteurs de l’enseignement, de la santé, des routes, et de l’eau.

Et la même source de préciser que ces projets nécessitent une enveloppe budgétaire de 48.620.000 DH, notant que pour ce qui est de l’année 2017, 26 projets liés à ce programme ont été recensés concernant les secteurs de la santé, de l’eau et des routes, pour un montant total de 42.089.880 DH.

Lors de la présentation de cet exposé, l’accent a été mis également sur les principaux axes liés à la nouvelle vision apportée par la troisième phase de l’INDH (2019-2023), en vue d’assurer une réorientation des programmes, insuffler une nouvelle dynamique au développement humain, consolider l’efficacité des partenaires, assurer la durabilité des projets, garantir la continuité des investissements, et de tirer vers le haut le niveau du rendement en matière de gestion des projets.

Les projets inscrits dans le cadre de cette troisième tranche, ajoute-t-on de même source, se proposent aussi de combler le déficit enregistré au niveau des infrastructures et des services de base au niveau des zones territoriales les moins équipées, d’assurer l’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité, d’améliorer les revenus et encourager l’insertion économique des jeunes, et de renforcer l’apport du développement humain pour les générations montantes.

L’assistance a pris connaissance également du bilan de l’INDH pour la période 2005-2017 au cours de laquelle le nombre de projets a atteint 2.089, ayant concerné plusieurs secteurs, pour un montant total de 1.593.000.000 DH, au profit de 500.000 bénéficiaires.

Ces projets ont porté, entre autres, sur le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural (793 projets) d’un montant de 463.229.000 DH, au profit de 817 bénéficiaires, et le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, avec 35 projets (25,7 millions de DH), et 5.378 bénéficiaires.

S’agissant du programme de lutte contre la précarité, le nombre de projets a atteint 89 projets ayant nécessité un financement de 53 millions de DH, et profité à 4.070 bénéficiaires. Quant au programme de mise à niveau territoriale durant la même période, 932 projets ont été réalisés (432,5 millions DH) avec un nombre de bénéficiaires de l’ordre de 82.669.

En ce qui concerne le programme transversal, il a été procédé à la création de 116 activités génératrices de revenu (AGR) pour un montant de l’ordre de 34 millions DH, et 5.878 bénéficiaires, alors que ce sont 38 associations féminines qui ont bénéficié de l’INDH, avec un investissement de plus de 12,106 millions DH, ayant profité à 2.100 femmes.