Essaouira : Plus d’une centaine d’étudiants de l’EST s’initient au concept de la « Smart City »

Essaouira, 20/12/2018 (MAP)- Une session de formation autour du concept de la « Smart City » a été organisée, jeudi à Essaouira, au profit de plus d’une centaine d’étudiants de l’Ecole Supérieure de Technologie (EST) de la ville.

Initiée conjointement par le Centre de Développement de la Région de Tensift (CDRT) et l’EST-Essaouira relevant de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM), avec l’appui de la Fondation Allemande Friedrich Naumann, cette session de formation s’inscrit dans le cadre d’une série de manifestations sur le développement durable à Essaouira.

Cette session s’insère, en outre, dans le cadre d’un programme de formation et de sensibilisation des différents partenaires notamment, des jeunes au niveau de la région de Marrakech-Safi, en matière d’environnement et de lutte contre le changement climatique.

Lors de cette manifestation scientifique, les bénéficiaires se sont arrêtés amplement sur ce concept, tout en focalisant sur la manière pouvant transformer la ville d’Essaouira en une cité intelligente.

« A travers cette session de formation, l’objectif est de permettre à ces jeunes de voir quels sont les moyens à mettre en œuvre pour aboutir à une Smart City, c’est-à-dire, de voir comment peut-on faciliter davantage les conditions de vie des citoyens par une bonne gouvernance institutionnelle, une gestion efficace et efficiente du territoire, respectueuse des ressources naturelles et de l’environnement, avec une vie sociale agréable pour tous les membres de la collectivité, riche en activités culturelles et avec une qualité de vie meilleure », a confié à la MAP, M. Ahmed Chehbouni, président du CDRT.

Et de poursuivre que cette session de formation s’est fixée aussi pour objectifs de favoriser l’initiation à l’intégration de la dimension environnementale et du changement climatique dans les projets de développement, et de mobiliser et inciter l’ensemble des partenaires, au niveau régional, à déployer tous les moyens disponibles en vue de sensibiliser et de contribuer à l’éducation civique des citoyens en matière de protection de l’environnement.

Cette session de formation a été aussi l’occasion de s’arrêter sur les différentes étapes nécessaires pour la création d’un projet Smart City et la mise en place d’un éco-quartier fonctionnel, durable et participatif dans le contexte des villes marocaines, d’analyser et de débattre du diagnostic réalisé du cas particulier de la ville d’Essaouira, et de contribuer à la sensibilisation des habitants, en les incitant à participer aux actions envisagées, condition sine qua non à la réussite de ce projet.

De son côté, M. Olaf Kellerhoff, directeur-Maroc de la Fondation Friedrich Naumann, a relevé que cette formation s’est tenue dans d’excellentes conditions, en faisant appel à des formats modernes, interactifs et dynamiques (discussions en groupe et en open space) permettant aux étudiants de discuter entre eux et de débattre autour de la Smart City d’Essaouira.

Il a salué, au passage, l’expertise accumulée par le CDRT dans les domaines de lutte contre les changements climatiques et du développement durable, faisant observer que le choix de la ville d’Essaouira émane du fait que la Fondation Friedrich Naumann et le CDRT œuvrent, dans le cadre d’un projet ambitieux, pour trouver des solutions pour une mobilité durable mais aussi de Smart City.

M. Kellerhoff a mis en avant, dans ce sens, l’excellente coopération avec les autorités de la ville, expliquant que ce choix tient également à la taille de cette ville, où le CDRT et plusieurs acteurs travaillent sur des solutions pour faire d’Essaouira une véritable « Smart City ».

Et de poursuivre que ces solutions, s’il est avéré qu’elles sont efficaces, pourront par la suite être partagées avec d’autres villes marocaines voire même étrangères. « Le Maroc et Essaouira sont créatifs et mobilisés pour l’innovation et le progrès en matière de lutte contre le changement climatique », a-t-il conclu.

Cette session de formation a été marquée par une série d’exposés autour de plusieurs thèmes: « Ville intelligente : De quoi parle-t-on ? », « Villes intelligentes : Quels enjeux pour quels défis ? », « De la ville créative à la destination créative : fonctionnement conceptuel et défis de la réalité », « Caractéristiques et atouts de la ville d’Essaouira », « Intelligence artificielle et villes » et « Tourisme écologique : expérience d’une entreprise pionnière ».

Au menu figuraient également des ateliers thématiques sur « La démarche de la mise en œuvre d’un projet de développement durable », « Comment renforcer la fibre entrepreneuriale chez les étudiants ? », ainsi que sur « le rôle de la culture et du digital dans le développement territorial à l’ère des villes intelligentes ».