La Covid-19 a contribué à la mise à niveau des équipements sanitaires

Propos recueillis par Fouad BENJLIKA
Marrakech – La pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) a eu pour effet d’accélérer la mise à niveau de l’ensemble des équipements et infrastructures de santé au niveau de la région Marrakech-Safi, a souligné la directrice régionale de la santé à Marrakech-Safi, Mme Lamia Chakiri.

Depuis le déclenchement de la pandémie de la Covid-19, tout l’effort a été accentué sur la mise à niveau de l’ensemble des équipements et des infrastructures sanitaires de la région, de manière a être en mesure d’accueillir les patients dans d’excellentes conditions et leurs prodiguer tous les soins nécessaires, tout en veillant à la protection de la santé des cadres médicaux et du corps soignant, a expliqué Mme Chakiri dans un entretien accordé à la MAP.

La lutte contre le nouveau coronavirus a, en outre, permis l’augmentation de la capacité litière dédiée aux cas hospitalisés et le renforcement et la modernisation du matériel médico-technique, a-t-elle poursuivi.

Dans le même sillage, Mme Chakiri, a relevé que la mobilisation collective et le plan ministériel, qui a été décliné au niveau de la région Marrakech-Safi notamment en ce qui concerne la préparation du dispositif de prise en charge des cas positifs à la Covid-19, ont eu le grand mérite d’engendrer la satisfaction de tous les besoins en termes de capacité litière, du matériel médical et technique et en ressources humaines nécessaires.

La responsable régionale n’a pas manqué de se féliciter que cette pandémie ait permis de stimuler une coordination, et une mobilisation collective que ce soit pour les acteurs du secteur de la santé ou ceux d’autres services se trouvant également au devant de la scène en matière de lutte pour endiguer la pandémie du nouveau coronavirus.

Mme Chakiri a en outre, fait remarquer que  la médecine militaire a participé activement dans les efforts de lutte contre cette pandémie, aux côtés de la médecine civile, dans une parfaite synergie et complémentarité et ce, conformément aux Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

« Nous ne pourrons que nous réjouir et nous féliciter de cette collaboration et coordination de la médecine militaire avec la médecine civile, qui ont été exemplaires durant cette circonstance exceptionnelle que traverse le Royaume, a-t-elle affirmé,  relevant que cette pandémie a également réuni toutes les conditions nécessaires à même de favoriser un échange important des expériences et des expertises entre la médecine militaire et sa consœur civile.

« L’hôpital militaire nous a aussi soutenu dans tout ce qui se rapporte aux prélèvements et aux résultats des analyses microbiologiques », a-t-elle insisté.

Mme Chakiri a estimé que cette collaboration et coordination se poursuivent depuis que les autorités compétentes, sur Hautes Instructions Royales, ont décidé de regrouper les cas actifs de la Covid-19 dénombrés à l’échelle nationale, ainsi que les futurs cas positifs dépistés, au sein de deux structures hospitalières spécialisées, localisées respectivement à Benslimane et à Benguérir.