La décharge provinciale, un projet intégré pour la gestion des déchets

El Kelaâ des Sraghna – La mise en place d’un centre d’enfouissement et de valorisation des déchets, l’une des composantes essentielles du plan directeur provincial de gestion des déchets ménagers et assimilés au niveau de la province d’El Kelaâ des Sraghna, constitue un projet intégré à même de développer et valoriser le secteur de gestion des déchets et de production d’engrais organiques.

« Les scénarii envisagés pour la mise en application des composantes du plan directeur provincial de gestion des déchets ménagers et assimilés se déclinent en la création d’un centre d’enfouissement et de valorisation des déchets ménagers au niveau de la commune d’Al-Frayta et la création d’un centre de transformation des déchets au niveau de la commune d’Errafiya », selon un exposé sur l’étude de faisabilité dudit projet présenté, vendredi à El Kelaâ des Sraghna, par le directeur régional de l’Environnement à Marrakech- Safi, M. Noureddine Barine, à l’occasion des travaux de la session ordinaire du mois de mai du Groupement des Collectivités territoriales « Atadamoune ».

Sur la base du diagnostic actuel des quantités des déchets ménagés et assimilés, ainsi que des quantités de déchets prévues à l’horizon 2040, l’étude a démontré que le centre d’enfouissement et de valorisation devra accueillir quelque 2.792.760 tonnes de déchets durant 20 ans d’exploitation, a expliqué M. Barine.

Et de poursuivre que le centre provincial d’enfouissement et de valorisation des déchets verra la valorisation de certains produits à un taux de 10% par an, et ce, à partir de la deuxième année d’exploitation, soit près de 256.768 tonnes en 20 ans.

Ce projet est scindé en plusieurs composantes, à savoir des dépendances parallèles (infrastructures du centre et équipements), une zone d’enfouissement (10 bassins d’enfouissement des déchets ménagés sur une superficie totale estimée à 18 ha), outre l’adoption des techniques de lutte contre la pollution (station de traitement des résidus et de gestion et destruction du biogaz).

En ce qui concerne la valorisation, le projet porte sur la construction, sur une superficie de 5.000 m2, d’un centre de tri des déchets recyclables, permettant la création de 71 postes d’emploi et la valorisation de 128.384 tonnes de déchets (papier, carton, plastique, verre et minéraux), pour un investissement estimé à 12,1 millions de DH.

Il sera, de même, procédé à la création d’une station de valorisation des produits organiques pour engrais. Cette structure devra permettre la valorisation de 7.000 tonnes par an de déchets organiques et verts, pour un investissement global de 7 millions de DH.

A rappeler que le Groupement des collectivités territoriales « Atadamoune » a tenu vendredi au siège de la préfecture de la province d’El Kelaâ des Sraghna, sa session ordinaire du mois de mai, consacrée notamment à l’adoption de l’étude de faisabilité relative à la création et gestion du centre provincial d’enfouissement des déchets.

Lors de cette réunion, tenue en présence notamment du président dudit Groupement, M. Noureddine Ait Lhaj, et du gouverneur de la province, M. Hicham Smahi, il a été procédé à l’adoption, à l’unanimité, de cette étude visant à mettre en application les orientations du plan directeur, à travers l’examen des composantes techniques du projet du centre d’enfouissement et de valorisation des déchets, ainsi que du montage financier de ce projet dans le cadre de la gestion déléguée.