L’AUSY réexamine de grands projets en instance

Youssoufia – L’Agence Urbaine de Safi-Youssoufia (AUSY) a arrêté, en coordination avec les membres des guichets uniques et des Comités provinciaux de l’urbanisme de Safi et de Youssoufia, la liste des dossiers des grands projets en instance au niveau des deux provinces.

Cette opération intervient conformément aux dispositions de la circulaire ministérielle n° 209, datant du 12 mai 2020, relative au réexamen des dossiers de demandes de permis de construction, de morcellement, de lotissement et de création de groupements d’habitations, pour la relance de l’investissement, indique l’Agence dans un communiqué.

A cet égard, l’AUSY a recensé 20 dossiers de grands projets ayant eu un avis défavorable ou qui ont été ajournés durant la période allant de janvier 2019 à mai 2020, précise le document.

L’approbation de ces projets, dont le coût d’investissement est d’environ 133 millions de DH, contribuerait à relancer le marché du travail en créant environ 520 emplois directs et 115 postes indirects, souligne l’établissement.

Dans la même optique, l’AUSY a organisé une série de réunions de travail avec ses partenaires institutionnels et les professionnels en charge de ces projets, afin de répondre aux remarques techniques et juridiques, avant de les instruire à nouveau par les comités techniques compétents.

En coordination avec les membres des guichets uniques et des Comités provinciaux de l’urbanisme, ces dossiers ont été programmés de nouveau pour étude en présence des professionnels, entre le 08 et le 12 juin 2020, relève le communiqué, précisant que 11 projets ont été ainsi approuvés sous réserve, 02 ont eu un avis défavorable et 07 sont en cours d’étude jusqu’à ce qu’ils répondent aux remarques des comités techniques compétents.

A ce propos, il convient de noter les efforts consentis par les autorités locales, les acteurs et les professionnels dans le domaine de l’urbanisme afin de faciliter la tenue des travaux techniques de ces comités à Safi et à Youssoufia et ce, dans le respect total des lois en vigueur, conclut l’Agence.