Le pacte mondial sur les migrations, un document historique qui traite la migration selon une approche globale (MAE Paraguayen)

Marrakech, 10/12/2018 (MAP) – Le pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, qui a été adopté formellement lundi à Marrakech, est un document historique qui traite la question de la migration selon une approche globale, a souligné le ministre des Affaires étrangères du Paraguay, Luis Alberto Castiglioni.

Le pacte de Marrakech est un document historique vu que c’est la première fois dans l’histoire de l’Humanité que le phénomène de la migration est traité d’une manière globale, impliquant pratiquement tout le monde, a relevé M. Castiglioni lors d’une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita en marge des travaux de la Conférence intergouvernementale pour l’adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Le  Pacte global de Marrakech va aider à améliorer les conditions de migration afin de garantir une vie meilleure et décente pour les migrants et leurs familles, tout en respectant leurs droits, a-t-il indiqué.

Sur le plan bilatéral, le chef de la diplomatie paraguayen a mis en avant l’excellence des relations unissant le Maroc et le Paraguay, appelant à renforcer davantage la coopération entre deux pays amis et alliés.

La conférence intergouvernementale de Marrakech (10-11 décembre) connait la participation d’au moins 150 États membres. Outre des responsables gouvernementaux, plus de 700 partenaires, y compris des représentants de la société civile et des secteurs publics ainsi que des migrants prennent part aux discussions sur les opportunités de partenariats innovants, les possibilités de coopération et les initiatives transversales avec les gouvernements, prévues dans le cadre de la conférence de Marrakech.