Les œuvres de l’artiste Lene Wiklund illuminent Dar Souiri

Essaouira – Une exposition de toiles singulières mettant en évidence le talent artistique et l’esprit créatif de l’artiste-peintre danoise Lene Wiklund, se tient jusqu’au 13 août à l’espace Dar Souiri dans la Cité des Alizés, à l’initiative de l’Association Essaouira- Mogador.

Visible aux cimaises de la salle d’exposition « Tayeb Seddiki », cette exposition exceptionnelle d’une série d’œuvres artistiques de cette plasticienne au style raffiné se déroule dans le strict respect des mesures préventives et de précaution, décrétées par les autorités compétentes en vue d’enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Elle fait également partie de l’agenda des événements culturels et artistiques programmés pour le mois d’août par l’Association Essaouira-Mogador dans le cadre de la nouvelle saison culturelle 2020 et ce, au grand bonheur des passionnés d’arts plastiques parmi les habitants et visiteurs de la Cité des Alizés, après une longue période de confinement sanitaire.

Cette exposition offre donc aux visiteurs l’occasion de découvrir et d’apprécier une collection, riche en couleurs, composée d’une vingtaine de toiles de différentes tailles, soigneusement réalisées avec une passion artistique et une touche très particulière propre à cette artiste autodidacte, née en Suède et qui a passé toute sa vie au Danemark.

Ainsi, les toiles exposées représentent des œuvres fortement inspirées des visites de Lene Wiklund à la ville d’Essaouira, ainsi que des paysages de sa région d’origine, selon un document de présentation de cette exposition.

En effet, Lene Wiklund, qui estime que l’acte de peindre est « un style de vie » plus qu’un métier et une ambition, a effectué plusieurs voyages au Maroc et travaillé sur le Royaume en tant que thème pendant de nombreuses années avec des motifs relevant des styles figuratif et abstrait, avec souvent de pures couches de couleurs où la texture et la qualité des matériaux sont toujours centrales.

Pour cette artiste-peintre, qui visite chaque année Essaouira depuis 2006, afin de s’inspirer de la diversité de son riche patrimoine culturel et de l’authenticité de l’artisanat local, « réussir une œuvre, c’est le sentiment d’avoir vraiment peint au sens créatif du terme ».

Lene Wiklund a ainsi vécu pendant plusieurs mois dans la Cité des Alizés et organisé des voyages de peinture en faveur de nombre d’artistes-peintres danois, car cette ville est devenue, pour elle, sa deuxième maison, d’où l’idée évidente d’exposer ses œuvres dans cette cité paisible et dynamique.

Ainsi, de nombreux tableaux reflétant des motifs et aspects de la ville d’Essaouira sont tirés des propres photos de l’artiste-peintre, minutieusement combinées et assemblées dans des styles abstrait et figuratif qui mettent en lumière la médina et le port de la cité des Alizés, précise le document, notant que les toiles représentant l’hiver nordique sont conçues, elles, en caractères abstraits grâce à l’utilisation de photos gros plan de la nature.

Née en 1958 en Suède et résidant à Aarhus, au Danemark, Lene Wiklund a fait ses débuts en tant que peintre autodidacte en 1998 avec l’huile comme médium préféré dans la conception de ses toiles.

Membre d’une communauté d’ateliers aux côtés d’autres peintres, elle organise des journées portes ouvertes et invite d’autres artistes-peintres à assister à des workshops.

Lene Wiklund, qui travaille également en tant qu’assistante pour des personnes à besoins spécifiques, une mission très courante pour les artistes au Danemark, a exposé dans de nombreuses galeries, différents centres culturels et diverses organisations artistiques dans ce pays scandinave.