Marrakech à l’honneur à l’occasion de la 3ème vente aux enchères de la prestigieuse maison parisienne Artcurial

Paris, 15/12/2018 (MAP)- Après le succès l’année dernière de la deuxième édition de sa semaine de vente aux enchères d’œuvres d’art, la prestigieuse Maison française Artcurial est au rendez-vous avec la troisième édition dont le point d’orgue est prévu pour le 30 décembre.

Artcurial, qui a totalisé durant la précédente édition un chiffre d’affaire de 3,5 millions d’euros, mettra à cette occasion à l’honneur la ville de Marrakech.

Comme pour les première et deuxième éditions, cette vente aux enchères est proposée en duplex avec la ville ocre.

Pour la circonstance, une exposition est accrochée du 13 au 15 décembre au siège parisien d’Artcurial, qui se transportera du 26 au 30 décembre à Marrakech.

Cette exposition comprend, pour la première fois, quatre sections : «De Constantinople à Tanger», «Majorelle et ses contemporains», «African Spirit» et «Made in Morocco», dédiée aux plus grands peintres modernes marocains.

Autre nouveauté cette année : la Marrakech Art Week (MAW), une semaine culturelle initiée par Artcurial en partenariat avec des Musées marocains et des Fondations.

Par l’organisation de cette semaine culturelle, la maison de vente française entend rendre hommage au dynamisme du Maroc, un pays devenu en quelques années le hub culturel et commercial entre l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient, a indiqué Olivier Berman, Directeur associé du Département Orientalisme d’Artcurial, dans une déclaration à la MAP.

«Nous avons réussi de manière extraordinaire à associer et fédérer onze acteurs majeurs de la ville rouge», dont les musées nationaux du Maroc (musée des confluences Dar EL Bacha et musée du Tissage et du Tapis Dar Si Said), les Fondations (Yves Saints Laurent, Jardin Majorelle, Farid Belkahia, Montresso) et d’autres galeries privées (Voice gallery, khalid El Gharib, David Bloch, Loft Gallery, Galerie 127), pour promouvoir l’art marocain, oriental et Africain, a précisé M. Berman.

Tous ces acteurs proposeront durant cette semaine une programmation spéciale comprenant des expositions, des visites guidées, des ateliers et des rencontres en vue de stimuler la vie artistique Marrakchie, a-t-il ajouté.

Artcurial a voulu aussi cette année, pour la première fois, rendre hommage à l’Art marocain en organisant une section «Made In Morocco» avec des artistes modernes marocains : Chaibia, Gharbaoui, Glaoui et Farid Belkahia, a indiqué l’expert artistique en formant le vœu de pouvoir étoffer l’année prochaine cette partie pour présenter un panorama plus large de l’Art moderne marocain.

La section «De Constantinople à Tanger», une collection privée italienne, propose une quarantaine d’œuvres portant un regard rare sur l’orientalisme italien. Elle retrace un panorama de vues artistiques sur les différents pays qui entourent la Méditerranée, avec des artistes beaucoup plus classiques dans l’esprit tels Hermann Corrodi, Théodore Frère, Alberto Pasini. Cette collection est estimée, à elle seule, de 2,5 à 3 millions d’euros.

«Cette collection est exceptionnelle par sa qualité et sa diversité», a affirmé Berman en soulignant qu’elle «est également touchante car elle réunit en son sein toute la richesse et la beauté de l’Orient représenté par des artistes majeurs».

A côté des œuvres orientalistes, se trouve une autre section dédiée à «Majorelle et ses contemporains», avec des œuvres de l’artiste français qui avait élu domicile à Marrakech mais aussi d’autres artistes tels Henri Emilien Rousseau, Rodolf Ernst et Antoine-Louis Barye.

La section «African Spirit», comprend pour sa part une quarantaine d’œuvres des grandes figures de l’art contemporain africain tels Seydou Keïta, Osman Sow, Cheri Samba, Frédéric Bruly Bouaré, Omar Victor Diop, Moke.

L’art contemporain africain avait remporté un franc succès, l’année dernière, à Marrakech avec 6 records du monde pour des œuvres des artistes Omar Victor Diop, Malick Sidibé, Bodys Isek Kingelez, Frédéric Bruly Bouabré, Steve Bandoma et Pierre Bodo, a confié M. Berman en soulignant que «le Maroc est l’endroit parfait pour mettre à l’honneur l’art contemporain africain».

Fondée en 2002, Artcurial organise depuis 2011 des évènements culturels au Maroc. Le chiffre de 3,5 millions d’euros réalise en 2017 s’inscrit en augmentation de 50 pc par rapport l’année précédente.