Marrakech: plaidoyer en faveur de la levée des barrières commerciales entre les pays du Maghreb

Marrakech, 18/02/2019 (MAP)- Les participants à un colloque, qui a clos ses travaux dimanche à Marrakech, ont plaidé en faveur de la levée des barrières commerciales entre les pays de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et de l’établissement de partenariats complémentaires entre les industries maghrébines.

Dans leurs recommandations sanctionnant les travaux, deux jours durant, de ce colloque initié par l’Organisation d’Action Maghrébine (OAM) en partenariat avec la Fondation Hanns Seidel, sous le thème « Trente ans après la création de l’Union du Maghreb: défis et opportunités », ils ont également souligné l’importance d’oeuvrer en vue de l’activation des organes de l’UMA, l’ouverture des frontières entre les pays membres et la levée des obstacles qui entravent le renforcement de l’économie et de la sécurité à l’échelle de la région.

Les participants à cette rencontre, dont des chercheurs issus des cinq Etats membres de l’UMA, ont insisté sur l’importance de relier les pays du Maghreb par un réseau d’autoroutes et d’exploiter les documents d’histoire pour la consolidation des liens qui font la force de l’Union maghrébine.

Après avoir appelé à la sensibilisation des générations montantes quant à l’importance de l’Union du Maghreb, ils ont mis l’accent aussi sur la nécessité de la création d’un observatoire maghrébin dédié à la préservation de la mémoire commune, tout en plaidant en faveur du renforcement de la communication entre les acteurs de la société civile dans les cinq pays membres.

Les intervenants ont, en outre, relevé que le blocage dont souffre l’UMA a privé la région de l’opportunité de tirer profit de la création d’un grand marché commun, soulignant l’importance de l’adhésion à la dynamique africaine à partir d’une position maghrébine plus forte.

Au cours de ce colloque, plusieurs thèmes ont été débattus portant notamment sur « Le contexte historique de l’Union du Maghreb », « Le cadre juridique de l’Union », « Les composantes du bloc maghrébin », « Les opportunités économiques et stratégiques », « L’Union du Maghreb et les défis internationaux et régionaux actuels », « Le coût du Non-Maghreb », « L’activation de la construction du Maghreb » et « Le Maroc et l’Union du Maghreb ».