Migration régulière: Plaidoyer pour des stratégies communes

Marrakech- La Secrétaire d’État espagnole aux Affaires étrangères et pour l’Amérique Latine et les Caraïbes, Mme Cristina Gallach Figueras a appelé, lundi à Marrakech, à bâtir des stratégies et des actions communes pour faciliter la migration régulière.

Dans une déclaration à la presse à l’issue des travaux de la 8-ème Conférence Ministérielle du Dialogue 5+5 sur la Migration et le Développement, Mme Gallach Figueras s’est félicitée de la coopération « solide » et « fructueuse » liant l’Espagne et le Maroc dans le domaine de la gestion des flux migratoires, notant que ce partenariat est souvent cité en modèle au niveau international.

Après avoir souligné que la migration constitue un levier de développement socio-économique pour les sociétés aussi bien d’accueil que d’origine, la responsable espagnole, a fait remarquer que cette réunion ministérielle a permis de dégager une vision commune et de partager des expériences réussies, telles que l’économie circulaire, les échanges des jeunes et les programmes des universités en Espagne.

Par ailleurs, Mme Gallach Figueras, a indiqué que le Dialogue 5+5 a permis d’approfondir les pratiques positives afin de les étendre à d’autres pays et à d’autres régions.

Les travaux de la 8-ème Conférence Ministérielle du Dialogue 5+5 sur la Migration et le Développement se sont tenus dimanche et lundi à Marrakech, en présence des ministres des Affaires Étrangères des pays de la Méditerranée Occidentale, ainsi que des représentants des organisations internationales et régionales.

Présidée par le Royaume du Maroc, cette 8è Conférence s’est fixée comme objectif de définir un cadre d’action global, consensuel et équilibré en Méditerranée Occidentale portant sur la question migratoire dans ses différentes dimensions, notamment le lien entre la migration et le développement, la migration régulière et la mobilité, l’intégration des migrants et la préservation de leurs droits, ainsi que la lutte contre le trafic des migrants et la traite humaine.

Les travaux de cette conférence ont été sanctionnés par l’adoption par les Ministres des affaires étrangères d’une Déclaration portant des messages politiques, permettant d’ouvrir la voie à l’élaboration d’un plan d’action de la Méditerranée occidentale sur la migration et le développement, fondé sur les principes d’une gestion humaine et ordonnée de la question migratoire et de la responsabilité partagée.

Le Dialogue 5+5, créé en 1990, est un forum sous régional qui constitue une des premières initiatives fructueuses entre des pays méditerranéens. Il regroupe les dix pays de la Méditerranée Occidentale, à savoir : le Maroc, l’Algérie, la Libye, la Mauritanie, la Tunisie, l’Espagne, la France, l’Italie, Malte et le Portugal.