Opération d’établissement de la CNIE pour les futurs bacheliers

Marrakech – Depuis le lancement le 18 mai courant de l’opération exceptionnelle pour l’établissement de la carte nationale d’identité électronique (CNIE) au profit des élèves candidats à l’examen du baccalauréat, au titre de l’année scolaire 2019-2020, la préfecture de police de Marrakech est à pied d’oeuvre afin que cette initiative citoyenne menée au temps du coronavirus, puisse se dérouler dans d’excellentes conditions.

Ainsi, au niveau du Centre d’Enregistrement des Données Identitaires (CEDI) dans la cité ocre, la mobilisation se veut de taille, d’autant plus que la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) via la préfecture de police de Marrakech, a pris toutes les mesures qui s’imposent pour que cette opération exceptionnelle, qui s’insère dans le sillage des dispositions gouvernementales relatives à l’organisation des examens régionaux et nationaux du baccalauréat, soit un franc succès.

Dans ce cadre, la préfecture de police de Marrakech et plus précisément le service préfectoral de la documentation et des titres identitaires, n’a pas lésiné sur les moyens, en mobilisant ses ressources humaines, hommes et femmes, afin de permettre un meilleur accueil des jeunes étudiants ciblés par cette opération, et leur faciliter la tâche, tout en veillant au respect strict par les fonctionnaires de la DGSN ainsi que par les administrés, d’une panoplie de mesures préventives prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, décrété dans le Royaume en vue endiguer la propagation du Covid-19.

Ainsi, au niveau du CEDI, il a été procédé à la mobilisation de plusieurs éléments qui veillent, scrupuleusement, sur le bon fonctionnement de cette opération, en procédant à l’information et l’orientation des jeunes postulants, et à ce que toutes les conditions de sécurité sanitaire soient réunies. L’objectif ultime est que cette opération se déroule en toute aisance et fluidité et ce, en tenant compte de l’impératif de la préservation de la sécurité sanitaire des citoyens et citoyennes en cette conjoncture exceptionnelle que traverse le Royaume.

Pour ce faire, un circuit bien aménagé a été mis en place au sein de ce Centre en veillant au respect le plus scrupuleux des mesures d’hygiène à commencer par l’observation méticuleuse de la distance de protection, le port obligatoire des masques de protection, et pour les fonctionnaires de la DGSN et pour les administrés, outre le contrôle systématique de la température des administrés, et puis la stérilisation et la désinfection des mains, avant tout accès à l’enceinte de ce Centre, déjà, complètement désinfecté et stérilisé.

Par la suite, chaque demandeur de la CNIE est sollicité, à titre individuel, à se présenter au service de contrôle de documents et de prise de ticket avant de prendre place dans une Salle d’attente où, la distanciation sociale est scrupuleusement observée, en attendant son tour pour l’accomplissement des autres procédures inhérentes à la demande de ce document administratif.

Après le dépôt du dossier par le postulant, lui- même, auprès du service compétent et la prise de ses empreintes digitales, il sera procédé au traitement du dossier et à la saisie des données du candidat sur une plateforme électronique, par un fonctionnaire de la DGSN, avant de mettre à sa disposition un récépissé qui fait foi de la CNIE.

Pour réussir cette opération, et au-delà des ressources humaines nécessaires, la préfecture de police de Marrakech a mobilisé tous les outils logistiques et techniques, et ce conformément à la démarche de la DGSN, institution citoyenne par excellence, qui prône l’efficacité, la célérité et la satisfaction des citoyens et citoyennes.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, Abdelaaziz Oukhattar, chef du service préfectoral de la documentation et des titres identitaires, a fait savoir que dans le cadre des mesures adoptées en matière d’organisation des examens du baccalauréat, au titre de la saison scolaire 2019-2020, au profit des candidats et candidates à la première et deuxième année du Baccalauréat, et en application des directives de la DGSN émises dans ce sens, le Centre d’Enregistrement des Données Identitaires et les autres services concernés, à l’instar des autres CEDI à travers le Royaume, a procédé au lancement de cette opération.

Et de poursuivre que « cette opération se poursuit en toute fluidité et dans des conditions normales et ce, dans le respect le plus absolu des règles et mesures sanitaires et préventives adoptées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire en l’occurrence : le respect de la distance de protection, le contrôle de température du personnel comme des administrés, ou encore la désinfection et la stérilisation systématiques ».

A noter que pour assurer plein succès à cette opération, la DGSN avait donné ses directives aux arrondissements de police pour faciliter les procédures d’octroi de l’attestation de résidence, l’une des pièces nécessaires pour l’obtention de ce document.

Tout en exprimant la mobilisation et la disposition de ses services à assurer le déroulement de cette opération exceptionnelle dans de bonnes conditions, la DGSN souligne qu’elle veillera, en parallèle, à favoriser et à respecter toute les exigences sanitaires et les règles de distanciation sociale, à même de garantir la sécurité sanitaire à la fois des administrés et des fonctionnaires de police, conformément à ses engagements de mettre en œuvre l’état d’urgence sanitaire pour contenir la propagation de la pandémie du Covid-19.

La DGSN, rappelle-t-on, avait annoncé le 17 mars dernier la suspension provisoire des opérations d’établissement de la Carte Nationale d’Identité Electronique et autres pièces d’identité et documents administratifs, afin de préserver la sécurité des citoyens et des fonctionnaires de police, d’une part, et en application des mesures de précaution liées à l’état d’urgence sanitaire déclaré pour lutter contre la propagation du Covid-19, d’autre part.