Opérations de contrôle des prix des produits alimentaires

Tahanaout (province d’Al Haouz) – Les services de la Division des Affaires économiques de la préfecture de la province d’Al Haouz ont intensifié leurs opérations de contrôle des prix, de suivi de l’état d’approvisionnement des marchés locaux en denrées alimentaires et de lutte contre le monopole de certains produits et ce, dans le cadre de la mise en application d’une batterie de mesures visant à atténuer les effets socio-économiques du nouveau coronavirus (Covid-19) sur la population.

A cet effet, il a été procédé à la mise sur pied à Tahanaout d’une commission mixte composée des services de la préfecture, de la délégation provinciale de la Santé, de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et du Bureau communal d’Hygiène (BCH), ainsi que des comités locaux au niveau des collectivités territoriales relevant de la province.

Ces commissions multiplient leurs descentes inopinées dans les différents points de vente afin de veiller de près au suivi de l’état d’approvisionnement des marchés locaux en denrées de première nécessité, au contrôle des prix et au respect de la tarification fixée par les autorités compétentes.

Ainsi, les membres de ces commissions se rendent quotidiennement dans les entrepôts, les boulangeries, les boucheries, les locaux de commerce et les marchés de fruits et légumes en vue de s’assurer de l’abondance des produits, de contrôler les prix et la qualité des marchandises et de veiller au respect des normes d’hygiène requises.

En cas d’enregistrement d’infractions, ces commissions procèdent à la rédaction de procès verbaux répressifs et leur soumission à la justice, afin de garantir la transparence de l’opération commerciale et d’éviter le recours de certains commerçants au stockage et au monopole des produits alimentaires.

A rappeler que le gouverneur de la province d’Al Haouz, Rachid Benchikhi, avait donné des instructions fermes aux agents d’autorité afin de durcir et d’intensifier les opérations de contrôle pour faire face à toute éventuelle spéculation sur le marché local en raison de la situation actuelle induite par la propagation du Covid-19.

Il avait également invité les commissions de contrôle à coordonner avec le parquet, en vue de veiller au respect de la loi et de sanctionner fermement toute infraction au prix ou pratique illicite pour garantir la protection du pouvoir d’achat des citoyennes et citoyens en cette conjoncture exceptionnelle et difficile.