Coup d’envoi de la 3è édition du Festival de l’Ourika

Marrakech- Le coup d’envoi de la 3ème édition du festival de l’Ourika a été donné, jeudi soir, en présence notamment du secrétaire général de la province d’Al Haouz, ainsi que d’une pléiade de personnalités éminentes des mondes politique, culturel et religieux.

Cette édition, initiée par l’Union des Associations de la Société Civile de l’Ourika, en partenariat avec la région Marrakech-Safi, sous le signe « Tolérance et vivre-Ensemble », se veut une occasion idoine pour mettre en avant la diversité culturelle et religieuse du Maroc ainsi que la richesse de son riche patrimoine civilisationnel authentique.

S’exprimant à cette occasion, le président de l’Union des Associations de la Société civile de l’Ourika, Hicham Belattar, a réaffirmé l’attachement de la société civile locale aux valeurs de tolérance et de coexistence qui caractérisent la société marocaine, soulignant la nécessité de consolider la culture du dialogue et de l’acceptation de l’Autre.

Ont également pris par à cette cérémonie d’ouverture, la présidente de la commission de l’action culturelle au conseil de la région Marrakech-Safi, Mme Touria Ikbal, le président de la Communauté juive marocaine de la région Marrakech-Safi, Jacky Kadoch, le Père Thaddée Musas de l’Eglise des Saints Martyrs de Marrakech, et le président de la Commission régionale des droits de l’Homme de Marrakech-Safi, Mustapha Laarissa, qui ont prononcé des allocutions de circonstance dans lesquelles ils ont notamment salué l’organisation de cet événement.

Cette soirée d’ouverture a été marquée par l’inauguration d’une exposition sur la tolérance, organisée en partenariat avec l’Institution des « Archives du Maroc » et le Musée du judaïsme marocain de Casablanca, ainsi qu’une autre consacrée à l’art culinaire local, en tant que carrefour des cultures, qui a permis à l’assistance de déguster plusieurs plats traditionnels de la région de l’Ourika et d’autres aux saveurs judéo-marocaines.

Au programme de cet événement culturel, qui se poursuit jusqu’au 3 novembre, figurent des tables rondes sur la tolérance et le vivre-ensemble, des projections de films, des ateliers de sensibilisation, des visites à des lieux saints et des soirées artistiques.