Participation distinguée du Maroc à la 32è Olympiade d’informatique

Marrakech – Le Maroc s’est nettement distingué lors de sa participation à la 32ème Olympiade Internationale d’Informatique (IOI 2020) organisée à distance par Singapour, en raison de la pandémie de la Covid-19.

L’équipe marocaine, qui a été encadrée par le professeur Anass Abou El Kalam, enseignant à l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées (ENSA) relevant de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, a remporté la médaille de bronze, après s’être classée parmi le groupe 3, avec un total de 604,02 points.

L’équipe marocaine se composait de l’élève Mohamed El Khatri de Casablanca, Nabil Boudraa de Khémisset (Tronc commun), Amine Moutii de Salé (première année baccalauréat Mathématiques) et Aymane Riad Essoulh de Rabat (2è année secondaire collégial) en tant que participant le plus jeune à l’Olympiade de cette année.

Dans une déclaration à la MAP, M. Abou El Kalam, a souligné que cette performance réalisée par l’équipe marocaine, est le fruit des efforts déployés par le staff encadrant, qui a élaboré une stratégie proactive basée sur la formation des jeunes dès leur jeune âge.

L’obtention d’une médaille lors de cette compétition planétaire, une première pour le Maroc, est un gage de fierté pour le Royaume dans les domaines de la science et de l’excellence, s’est-il félicité, relevant que le niveau scientifique des participants connait un développement remarquable, comme en témoignent les résultats obtenus mais aussi, la complexité des exercices réalisés par les jeunes candidats marocains et ce, comparativement aux années précédentes.

« En s’ouvrant sur un nombre conséquent d’étudiants et en fédérant davantage nos efforts, il sera possible d’améliorer de manière remarquable, le rendement scientifique », a-t-il dit.

L’Olympiade internationale d’informatique est le concours d’informatique le plus prestigieux pour les lycéens du monde entier. Cette compétition scientifique représente une occasion pour des lycéens exceptionnels issus de différents pays, d’affiner leurs compétences informatiques dans des domaines, tels que l’analyse de problèmes, la conception d’algorithmes et de structures de données, la programmation et les tests.

Cette compétition vise à susciter l’intérêt des jeunes pour les nouvelles technologies de l’information, à améliorer leur compétence en algorithmique et en informatique, à encourager l’esprit de compétitivité, d’équipe et de nationalisme et surtout, à favoriser l’échange de connaissances et d’expériences entre les élèves..

Chaque pays participant sélectionne une équipe de quatre candidats maximum pour le représenter à cette compétition de deux jours. Chaque participant concourt individuellement pour maximiser son score en résolvant trois problèmes algorithmiques en cinq heures, rappelle-t-on.