Programme « Intilaka »: Réunion du comité régional de coordination

Marrakech- Le siège de la wilaya de la Région de Marrakech-Safi a abrité, en début de semaine, une réunion de travail du comité régional de coordination et d’accompagnement et ce, en application des Hautes Orientations Royales relatives au programme intégré d’appui et de financement des entreprises « Intilaka ».

La réunion, qui s’est déroulée en présence du wali de la région de Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, a été l’occasion d’échanger les expériences liées à l’accompagnement et au financement des projets, dont les porteurs se sont présentés en masse aux points d’accueil au niveau des différentes agences bancaires.

Ce comité régional, rappelle-t-on, a pour mission d’assurer le suivi, de fournir des propositions sur les moyens efficaces à mettre en oeuvre en vue d’améliorer l’accompagnement et l’accès des entreprises au financement, tout en élaborant des rapports et en présentant des données au Comité stratégique national au niveau central.

Cette réunion de travail a été rehaussée par la présence des membres dudit comité, dont des directeurs régionaux de Bank Al Maghrib, des banques membres du groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) et de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), ainsi que des représentants de l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), de l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi et des Compétences (ANAPEC), de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et du Centre Régional d’Investissement (CRI).

Le programme intégré d’appui et de financement des entreprises vient en exécution des Hautes Orientations Royales concernant la facilitation de l’accès des entreprises au financement, telles que contenues dans le Discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors de l’ouverture, le 11 octobre dernier, de l’actuelle session parlementaire.

Il s’articule autour de trois principaux axes à savoir : le financement de l’entrepreneuriat, la coordination des actions d’appui et d’accompagnement de l’entrepreneuriat au niveau des régions et l’inclusion financière des populations rurales.

Ce programme comporte plusieurs mesures destinées à contenir et à dépasser les difficultés qui entravent l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises.

Le programme intégré d’appui et de financement des entreprises, qui a vu la mobilisation d’une enveloppe de 8 milliards de DH sur les 3 prochaines années, prévoit une batterie de mesures importantes au profit des segments cibles principalement, le plafonnement des taux de sortie à 2%, ramené à 1,75% pour le monde rural, l’abandon de toute forme de garantie à l’exception de celles liées au projet, la simplification des procédures de traitement des demandes de financement ainsi que l’octroi d’un taux préférentiel de 0,1% pour les primes d’assurances «décès/invalidité totale-emprunteur».