Quelque 820 bénéficient d’une caravane médicale

Essaouira – Quelque 820 personnes ont bénéficié d’une caravane médicale pluridisciplinaire organisée, le weekend dernier dans la commune Sidi Laaroussi-Ouled Jerrar, relevant de la province d’Essaouira.

Initiée par la délégation provinciale de la Santé de la cité des Alizés, cette action humaine et solidaire a ciblé, outre les populations d’Ouled Jerrar, 120 jeunes écoliers et ce, dans les spécialités de Gynécologie, de Cardiologie, de Gastro-entérologie, d’Ophtalmologie et de médecine générale.

Cette initiative visant à atténuer les souffrances des populations locales et à les faire bénéficier des prestations médicales de proximité, a été marquée par le déploiement d’un Laboratoire d’analyses mobile et ce, dans le cadre d’un partenariat avec l’Association El Khalil.

Encadrée par un staff médical composé de 4 médecins spécialistes, deux médecins généralistes et d’une équipe d’infirmiers, cette caravane médicale a offert l’opportunité aux personnes ciblées de bénéficier d’une série de prestations médicales notamment, des examens échographiques, des dépistages du cancer du sein, du col de l’utérus, du diabète ou encore de la tension artérielle, le contrôle de la vue, outre des analyses biologiques.

Au terme de cette caravane, qui s’inscrit dans le cadre du plan d’action annuel des Caravanes médicales spécialisées organisées par ladite délégation, qui sont au nombre de 4 chaque année, des médicaments ont été distribués aux bénéficiaires de cette action.

Pour le délégué provincial de la Santé d’Essaouira, M. Zakaria Ait Lahcen, le choix de la commune Sidi Laaroussi-Ouled Jerrar a été motivé par le fait que cette commune dispose d’un territoire si large et si vaste, avec deux zones considérées comme « un désert médical » où les autochtones ont des besoins importants dans le domaine de santé et des soins, mais aussi d’accès aux prestations médicales.

Dans ce sens, il a fait savoir que la délégation provinciale de la Santé vient de programmer la construction d’un dispensaire rural dans cette zone durant la période 2021-2023 et ce, dans le cadre du programme de développement intégré prônant une approche de proximité, notant que pour combler ce déficit, les autochtones bénéficient de prestations médicales (vaccination, consultations….) offertes par des équipes mobiles.

L’objectif est de leur offrir des prestations de proximité et leur épargner ainsi l’effort de se déplacer, a-t-il conclu.