Réunion de coordination sur la rentrée scolaire 2020-2021

Tahanaout (province d’Al-Haouz) – Une réunion de coordination a été tenue, jeudi, au siège de la préfecture de la province d’Al-Haouz à Tahanaout, sur les nouveautés de la rentrée scolaire 2020-2021 et les mesures entreprises pour assurer sa réussite, dans le contexte de la pandémie du coronavirus.

Présidée par le gouverneur de la province, M. Rachid Benchikhi, cette réunion a été l’occasion de faire le point sur l’avancement des préparatifs pour la rentrée scolaire actuelle et l’application du protocole sanitaire mis en place pour la protection de la sécurité sanitaire des cadres éducatifs et administratifs et les élèves.

A cette occasion, le Directeur provincial du ministère de l’Éducation nationale, M. Youssef Ait Haddouch, a rappelé le bilan de la Direction et le plan mis en oeuvre à l’échelle provinciale avec un focus sur ses différents aspects liés au processus éducatif.

M. Ait Haddouch a, dans ce sens, souligné l’importance de la démarche volontariste prônée par le ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, qui se décline sous forme d’un plan intégré de gestion de l’année scolaire 2020-2021, qui sera mis en œuvre en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique, et s’inscrit dans le cadre des mesures de précaution et de prévention visant à limiter la propagation de l’épidémie à travers l’intensification des campagnes de sensibilisation, avec le concours de tous les partenaires et parties prenantes.

A cet égard, le gouverneur de la province a appelé toutes les parties prenantes à oeuvrer de concert pour réunir toutes les conditions nécessaires à la réussite de la rentrée scolaire 2020/2021 conformément aux directives ministérielles, tout en mettant en œuvre un protocole sanitaire strict, qui comprend l’obligation du port du masque de protection, le lavage et la désinfection réguliers des mains, ainsi que le respect de la distanciation physique par la réduction du nombre d’étudiants dans les établissements académiques et la désinfection continue des différents établissements d’enseignement.