STEP: Vers le lancement d’un projet de traitement des odeurs

Chichaoua – La ville de Chichaoua s’apprête à vivre, dans les jours à venir, aux rythmes des travaux de réalisation d’un projet de grande envergure et 100% écologique qui consiste à traiter les odeurs émanant des bassins de traitement des effluents de la Station d’Epuration des Eaux Usées (STEP).

D’un montant global de 14.161.938 DH, le projet d' »extension par reconversion du lagunage naturel au lagunage aéré et traitement des odeurs de la station d’épuration des eaux usées », verra le jour, après que l’ouverture des plis a eu lieu, que l’ensemble des procédures administratives sont en cours, outre l’achèvement des études techniques et de faisabilité y afférentes.

Il s’insère dans le sillage du grand chantier de l’assainissement liquide de la ville de Chichaoua piloté par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE), Branche Eau et le ministère de l’Intérieur, dans le cadre du Programme National d’Assainissement Liquide.

Ce projet dont les travaux de réalisation ont été confiés à une société maroco-canadienne ayant une expertise avérée aux plans national et international, est le fruit d’un partenariat « exemplaire » et « édifiant » entre l’ONEE, Branche Eau, la Commune et la Province de Chichaoua.

Ce projet se veut l’illustration, dans les faits, des efforts inlassables déployés au niveau provincial en vue de doter la ville de Chichaoua de projets structurants et intégrés visant à asseoir les bases d’un développement durable intégré, qui fait de l’impératif de la protection de l’environnement l’un de ses piliers majeurs.

Ce projet qui devra à terme permettre le traitement des odeurs émanant de la STEP de la ville de Chichaoua et d’éviter la propagation d’effluves nauséabonds vers des quartiers situés aux alentours, en faisant appel aux techniques et méthodes les plus développées et en tenant compte des standards mondiaux les plus exigeants en la matière, se fixe pour objectifs, entre autres, d’améliorer le cadre de vie des autochtones, et de leur offrir un environnement sain et de lutter efficacement contre certaines maladies respiratoires.

Dans une déclaration à la MAP, le président du Conseil de la Commune de Chichaoua, M. Ahmed Hillal, s’est félicité de l’importance sociale et écologique de ce projet modèle tant attendu notamment, par les habitants de Hay El Hassani situé à l’entrée nord de la ville de Chichaoua.

Tout en rappelant que l’extension urbanistique que connait la ville de Chichaoua a eu pour effet l’émergence de quartiers résidentiels à proximité de la STEP avec tout ce que cela avait engendré comme problématique écologique liée au dégagement d’odeurs écœurantes à partir de cette infrastructure, il a relevé que le Conseil communal, en partenariat avec l’ONEE, Branche Eau et la province ont travaillé, d’arrache-pied, pour apporter une solution appropriée à ce problème dans les meilleurs délais.

« Avant d’opter pour ce projet d’extension par reconversion du lagunage naturel au lagunage aéré et traitement des odeurs de la station d’épuration des eaux usées, nous avons examiné plusieurs scénarii, dont celui du changement du site de la STEP vers une autre zone, chose qui n’était pas possible compte tenu du coût élevé de ladite Station », a expliqué M. Hillal, notant qu’un second scénario portant sur une éventuelle « couverture » des bassins de la STEP a été aussi envisageable mais qui a été aussi abandonné, en raison de son coût jugé excessif. Après, nous avons opté pour cette dernière alternative », a-t-il tenu à préciser.

« Aujourd’hui, les habitants de la ville de Chichaoua ne peuvent qu’être heureux et fiers de ce projet modèle et 100% écolo destiné à améliorer les conditions de vie et de séjour à Chichaoua, et qui répond parfaitement aux exigences de développement durable dans la région », s’est félicité M. Hillal.

De son côté, Mohamed Adaoud, acteur associatif et l’un des habitants de Hay El Hassani, a exprimé ses vifs remerciements aux différents intervenants en charge de la réalisation de ce projet (ONEE, Branche Eau, autorités provinciales, élus locaux), louant au passage, l’ensemble des efforts déployés au niveau provincial pour améliorer le cadre de vie des citoyens et atteindre le développement escompté.

« Ce genre de projet 100% écolo qui démarrera incessamment à Chichaoua est à encourager et à soutenir car, il contribuera, sans nul doute, à garantir les conditions d’une vie saine et meilleure et surtout, à atténuer les souffrances des personnes atteintes de complications ou de maladies respiratoires », a-t-il dit.

Lui emboitant le pas, M. Youssef Maouad, également habitant à Hay El Hassani a fait part, aussi, de la joie et de la grande satisfaction des habitants de la ville de Chichaoua et en particulier, de ceux des quartiers limitrophes de voir ce projet enfin aboutir, se disant très rassuré et confiant quant à l’efficacité des solutions qui seront apportées dès la mise en service de ce projet.