Vers la création d’un centre d’enfouissement des déchets

El Kelaâ des Sraghna – Le groupement des collectivités territoriales « Attadamoune » d’El Kelaâ des Sraghna a tenu, vendredi au siège de la préfecture de la province, sa session ordinaire au titre du mois de mai consacrée notamment, à l’adoption d’un projet d’étude de faisabilité concernant la création et la gestion d’un centre provincial d’enfouissement et de valorisation des déchets ménagers.

Au cours de cette session, tenue en présence du président du Conseil communal, M. Noureddine Ait Haj, et du gouverneur de la province, M. Hicham Smahi, les membres du groupement ont approuvé, à l’unanimité, cette étude réalisée par le département de l’Environnement.

Les travaux de cette session ont été marqués par la présentation par le Directeur provincial du département de l’Environnement, M. Noureddine Brine, d’un exposé au cours duquel, il a passé en revue l’ensemble des étapes relatives à la réalisation de ce projet qui verra le jour à la commune Fraita, sur une superficie de 74 ha.

Cette étude s’inscrit dans le cadre de l’assistance technique pour la mise en œuvre du programme national de gestion des déchets ménagers et assimilés au niveau de la région Marrakech-Safi, qui a pour objectif le traitement des déchets solides et leur recyclage sans entrainer des effets environnementaux.

Dans une allocution de circonstance, M. Ait Haj a souligné l’importance de ce programme en termes d’amélioration des services prodigués aux citoyens, avant d’appeler à fédérer les efforts de toutes les parties prenantes pour assurer la concrétisation de ce projet, à même de répondre aux attentes et aspirations des habitants de la province.

De son côté, le gouverneur de la province a souligné l’impératif d’oeuvrer en vue de l’achèvement de ce projet environnemental au plus tard dans le courant de l’année prochaine, compte tenu du danger pouvant être engendré sur l’environnement, par les résidus des déchets ménagers, d’autant plus que certaines décharges sont, désormais, saturées et incapables d’absorber les énormes quantités de déchets ménagers produites quotidiennement.

Réalisé en partenariat avec le département de l’Environnement et le ministère de l’Intérieur, ce projet devra bénéficier, à court et moyen termes, à toutes les communes urbaines et rurales de la province.