1ère tranche du programme Awrach: 29 conventions de partenariat

Benguérir (province de Rehamna) – Quelque 29 conventions de partenariat dans le cadre de la mise en application de la première tranche du programme « Awrach » au niveau de la province de Rehamna, ont été signées vendredi à Benguérir.

Ces conventions ont été paraphées par le Conseil provincial de Rehamna et nombre d’associations, de coopératives, de services extérieurs concernés, ainsi que certaines communes territoriales de la province, et d’entreprises du secteur privé, lors d’une cérémonie tenue en présence notamment du gouverneur de la province, M. Aziz Bouignane, du Secrétaire général de la préfecture, du président du Conseil provincial, de présidents de communes territoriales, de chefs des services extérieurs concernés, des membres des deux comités provincial et technique du programme Awrach et des présidents d’associations et de coopératives.

Portant sur 29 projets répartis sur plusieurs communes relevant de la province, ces conventions permettront la création de quelque 274 postes d’emploi temporaires dans les secteurs de « l’éducation, le préscolaire et les sports », « les eaux et forêts et la lutte contre la désertification », « la lutte contre l’analphabétisme », « la jeunesse, la culture et la communication » et « l’entraide nationale ».

Dans une allocution de circonstance, le gouverneur de la province a fait savoir que ce programme, dans son volet lié aux chantiers publics temporaires, qui sera activé de manière progressive, se propose d’atteindre les objectifs tracés dans le cadre de la mise en oeuvre du programme gouvernemental 2021-2026, en vue d’accompagner les personnes qui rencontrent des difficultés d’accéder au marché de l’emploi, ainsi que celles ayant perdu leurs emplois à cause de la pandémie du coronavirus.

Cela se fait à travers un partenariat avec les départements ministériels, les établissements publics, les autorités locales et les collectivités territoriales, outre les associations de la société civile et les coopératives locales, en plus des entreprises du secteur privé, a expliqué M. Bouignane

Et de faire observer qu’après « la sélection des associations et coopératives locales, dans le respect le plus absolu des principes de transparence et de crédibilité, par le comité dédié à cet effet et les départements concernés, nous assistons aujourd’hui à la cérémonie de signature de plusieurs conventions visant à mettre en oeuvre le programme Awrach +chantiers publics grands et petits temporaires+, entre le Conseil provincial, les associations, les coopératives, les services extérieurs concernés et les collectivités territoriales.

Ainsi, le nombre total de ces projets est de 29 répartis sur plusieurs collectivités territoriales, ce qui permettra la création de 274 postes d’emploi temporaires, a précisé M. Bouignane, rappelant que la finalité de ces projets publics temporaires est de répondre aux attentes des citoyens, notamment en termes d’infrastructures, de création de travaux et d’activités temporaires inscrits dans le cadre de l’utilité publique et du développement durable.

Dans ce sens, il a fait savoir qu’il sera procédé à la création de circuits routiers, la réfection de bâtiments publics, la plantation, l’aménagement d’espaces verts, la lutte contre la désertification, la digitalisation des archives, l’animation culturelle et sportive et l’encadrement pédagogique, estimant que la réussite de ce chantier demeure tributaire de la fédération des efforts de tous et de l’engagement des services décentralisés, et des associations bénéficiaires, afin d’atteindre les objectifs tracés, en mobilisant tous les moyens disponibles au service des habitants de la province.

Le président du Conseil provincial de Rehamna, Sidi Mohamed Saleh Elkhir, a relevé, quant à lui, que sur la base du programme gouvernemental 2021-2026 qui a prévu l’élaboration du programme Awrach (chantiers publics petits et grands temporaires), cette instance élue a lancé du 25 mars au 8 avril derniers, un appel à projets pour la sélection d’associations et coopératives candidates à la réalisation de travaux et activités inscrits dans le cadre de ce programme au niveau de la province, notant que le bureau d’ordre relevant de l’administration du Conseil a obtenu quelque 63 demandes de la part de 44 associations et 16 coopératives.

Et de poursuivre que pour l’étude de ces demandes, le comité de sélection a tenu une série de réunions, sous la présidence du président du Conseil et des chefs des services extérieurs concernés selon les domaines des demandes d’offre présentées, notant qu’il a été procédé à l’admission de 29 offres relatives à des projets proposés par des associations et des coopératives ayant obtenu des notes supérieures à 50%.

Le nombre de bénéficiaires de ces projets s’élève à 274, a-t-il enchainé, notant que le programme Awrach « chantiers publics grands et petits temporaires » vise à absorber le chômage qui a connu un taux croissant au niveau provincial, à cause de la pandémie de la Covid-19 et de la sécheresse ces deux dernières années.

Après avoir rappelé que le taux réservé à la province de Rehamna n’a pas été complètement atteint, il a été procédé, une seconde fois, à l’ouverture des candidatures via des appels d’offre à projets au profit des associations et coopératives au niveau de la province, M. Saleh Elkhir a appelé, dans ce sens, les associations et coopératives à déposer leurs dossiers au Conseil dans les délais impartis, en tenant compte des critères et conditions requis afin de faciliter leur acceptation.

A noter que le programme Awrach, dont le coup d’envoi a été donné par le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch le 12 janvier dernier, s’insère dans le sillage de la mise en oeuvre du programme gouvernemental 2021- 2026 en ce qui concerne l’accompagnement des personnes ayant perdu leurs emplois et qui rencontrent des difficultés à intégrer le marché de l’emploi, à travers un partenariat entre les départements ministériels, les établissements publics, les autorités locales, les communes territoriales, ainsi que les associations de la société civile, les coopératives locales, outre les entreprises du secteur privé.

Ce programme auquel le gouvernement a mobilisé un budget de 2,25 milliards de DH, bénéficiera, tout au long de sa mise en application durant les années 2022 et 2023, à près de 250 mille personnes dans le cadre de contrats « travaux » conclus par les associations de la société civile, les coopératives, et les entrepreneurs.