Présentation par l’INRA de ses nouvelles obtentions végétales

El Kelaâ des Sraghna – L’Institut National de Recherche Agricole (INRA) a organisé, jeudi au Domaine Expérimental Tassaout, situé dans la province d’El Kelaâ des Sraghna, une journée de démonstration consacrée à la présentation de ses nouvelles obtentions végétales au profit des agriculteurs.

Organisée dans le cadre de la stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 », cette journée a pour objectif de mettre en lumière le progrès génétique des nouvelles obtentions de l’INRA et permettre ainsi, l’augmentation du taux de leur utilisation et leur appropriation par les agriculteurs et les sociétés semencières.

« Cet événement s’inscrit dans le cadre des journées de démonstration organisées par l’INRA dans les différentes régions du Royaume afin de communiquer à ses partenaires les nouvelles variétés, qui ont des niveaux de qualité et de rendement supérieurs aux variétés cultivées actuellement par la majorité des agriculteurs », a souligné M. Faouzi Bekkaoui, directeur de l’INRA, dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP.

Faisant savoir que l’objectif de cette journée est de montrer que ces variétés, une fois multipliées et disponibles, peuvent contribuer à assurer la sécurité alimentaire du Maroc, M. Bekkaoui a rappelé que la stratégie « Génération Green 2020-2030 » s’est donnée pour objectif d’améliorer le rendement de 50% à l’horizon 2030.

« Grâce à ces nouvelles variétés et des bonnes pratiques agronomiques, telle que l’utilisation raisonnée des fertilisants, le traitement des semences et l’adoption de systèmes d’irrigation efficients, nous allons atteindre l’objectif escompté d’un rendement moyen de 30 quintaux/hectare », a-t-il relevé.

Pour sa part, M. Abdelaziz Bousraref, Directeur Régional de l’Agriculture à Marrakech- Safi (DRA-MS), a indiqué que cette journée de communication vise principalement « la diffusion et le transfert des nouvelles obtentions végétales, qui ne peuvent avoir d’impact que si elles sont diffusées et utilisées par les agriculteurs à grande échelle et dans un délai raisonnable ».

Ces nouvelles variétés de l’INRA sont adaptées aux conditions pédoclimatiques de la région et plus résilientes aux changements climatiques et au déficit pluviométrique, a-t-il expliqué, ajoutant que ces nouvelles variétés contribueront, sans nul doute, à améliorer la production agricole dans la région.

Pour leur part, les professionnels et les agriculteurs se sont félicités de cette démarche qui va leur permettre de découvrir les nouvelles obtentions végétales adaptées à l’évolution des conditions agroclimatiques, afin d’assurer la réussite de la stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 » et contribuer à la réalisation de ses objectifs.

Cet événement a offert l’opportunité, via une visite guidée, de s’informer des plateformes de démonstration des nouvelles obtentions variétales de l’INRA dédiées aux céréales, légumineuses et oléagineux.

À travers ces plateformes de démonstration, destinées aux agriculteurs et à l’ensemble des partenaires institutionnels et professionnels de l’INRA et aux médias, cet établissement public a pour objectif de permettre aux différentes parties prenantes de s’enquérir de leurs qualités agronomiques, physiologiques et technologiques, afin de parvenir à l’augmentation du taux de leur utilisation et à l’appropriation par les agriculteurs, les producteurs et les sociétés semencières.

Cette journée s’inscrit aussi dans le cadre de l’approche de transfert adoptée par l’INRA et basée sur les « Plateformes de démonstration de ses nouvelles obtentions » pour la promotion et la communication sur ses nouvelles variétés de céréales, légumineuses alimentaires et oléagineux.

Ces plateformes sont installées dans 5 domaines expérimentaux de l’INRA représentant les principaux bassins de production à savoir : Haouz (Tassaout), Tadla (Afourer), Gharb (Sidi Alal Tazi), Zaër (Marchouch) et la montagne (Anoceur). L’objectif de ces plateformes étant de montrer le progrès génétique réalisé à travers ces nouvelles obtentions, avec un accent mis sur leurs atouts majeurs et leurs interactions avec l’environnement.

A titre d’exemple, l’INRA cite la nouvelle variété blé tendre « Malika » qui a pu enregistrer un rendement grain de 60 qx/ha, soit un gain en rendement de 20 % par rapport à la variété ancienne « Arrehane » (50qx/ha).

De même la variété d’orge « Chifaa » inscrite en 2016, constitue la première variété d’orge à grain nu dans tout le Continent africain ayant une teneur en beta glucane de 8% (fibres solubles réduisant le cholestérol, le diabète et les crises cardiaques).

Par ailleurs, la visite des plateformes de l’INRA a constitué une occasion pour passer en revue le programme de cet institut en matière de multiplication des semences de pré-base et de base des nouvelles variétés concédées ou en phase de concession.