Focus sur la réhabilitation de l’ancienne médina

Essaouira – L’état d’avancement des projets prévus dans le cadre du programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira (2019-2023) a été au centre d’une réunion du Comité provincial ad-hoc tenue, jeudi, au siège de la préfecture.

Présidée par le gouverneur de la province, M. Adil El Maliki, en présence notamment des présidents des Conseils provincial et communal d’Essaouira, du représentant du Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social (à distance), des chefs des différents services extérieurs concernés et des autorités locales, cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur l’avancement des travaux et d’examiner les étapes franchies par chaque projet dans le cadre de ce chantier stratégique, qui vient conforter la dynamique multidimensionnelle que connaît la Cité des Alizés.

Dans un mot à cette occasion, M. El Maliki a insisté sur l’importance du respect du budget alloué, tout en appelant les différentes parties concernées et les membres du Comité provincial de suivi de ce chantier Royal, à garder à l’esprit les questions du respect des délais et de la qualité lors de la réalisation optimale des travaux.

Il a, dans ce sillage, souligné que des réunions spécifiques seront programmées afin de transcender les obstacles et apporter les solutions appropriées aux problèmes soulevés concernant certains projets, tout en invitant les différents intervenants à veiller à la préservation de l’esprit et de la philosophie de ce programme ambitieux.

Cette réunion a été ponctuée d’un exposé exhaustif du représentant de l’Agence « Al-Omrane » sur l’état d’avancement de chaque projet dans le cadre de ce programme, qui mobilise des investissements de l’ordre de 300 millions de DH.

Dans une déclaration à « M24 », la chaîne d’information en continu de la MAP, le directeur de l’agence d’Al Omrane Essaouira-Chichaoua, M. Hassan Boustta, a fait savoir que le taux d’avancement global de la réalisation des différentes actions prévues par ce programme s’élève actuellement à 51%.

Relevant que ce programme porte sur 27 projets au total, le responsable a précisé que 5 projets ont été achevés, 11 sont en cours de réalisation alors que les 11 restants sont en phase d’étude ou en stade de lancement des appels d’offres.

M. Boustta a, d’autre part, mis en avant l’engagement infaillible et la mobilisation de l’ensemble des intervenants et parties concernés par ce chantier afin de mener à bien ce programme de réhabilitation de l’ancienne médina d’Essaouira et de réaliser les différents projets dans les délais fixés.

Pour sa part, M. Rachid El Haloui, architecte et membre du comité scientifique de suivi de ce programme sur le plan patrimonial, s’est félicité qu’Essaouira, ville classée patrimoine mondiale de l’UNESCO, ait bénéficié de ce chantier Royal, expliquant que le fait que les travaux se font dans un tissu urbain vivant sur le plan socio-économique, engendre, certes, des difficultés. Toutefois, a-t-il dit, ces interventions ont été menées dans les règles de l’art.

Et l’expert d’enchaîner que le caractère patrimonial est primordial, mais doit être aussi compatible avec l’activité socioéconomique, relevant l’utilisation de matériaux locaux qui caractérisent et reflètent le cachet spécial et l’originalité de la médina d’Essaouira, afin de préserver l’esprit patrimonial de ce tissu urbain.

A travers ces réunions périodiques, l’autorité provinciale veille à assurer le suivi minutieux de l’état d’avancement des travaux et opérations prévus.

A noter que ce chantier de réhabilitation, qui bénéficie aux 13.000 habitants de la médina, porte sur une série de projets s’articulant autour de quatre axes majeurs, à savoir la réhabilitation de l’espace urbain, la restauration et la mise en valeur du patrimoine historique, la promotion de l’accès aux services sociaux et le renforcement de l’attractivité touristique et économique de l’ancienne médina d’Essaouira.

Élaboré conformément aux Hautes Instructions Royales, ce programme de nouvelle génération est le fruit d’un partenariat entre le Fonds Hassan II pour le développement économique et social, plusieurs départements ministériels, le Conseil de la région de Marrakech-Safi, le Conseil Communal d’Essaouira et le Groupe Al-Omrane.

Le programme complémentaire de réhabilitation de l’ancienne médina d’Essaouira 2019-2023 s’inscrit dans le cadre des efforts déployés, sous le leadership clairvoyant de SM le Roi Mohammed VI, pour la préservation et la mise en valeur des anciennes médinas dans plusieurs villes du Royaume comme Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès, Meknès, Salé et Tétouan.