Appel à promouvoir un modèle d’aménagement des ZI durables en PPP

Marrakech – Le ministre de l’Industrie et du Commerce, M. Ryad Mezzour, a appelé, jeudi à Marrakech, à promouvoir un modèle d’aménagement, de développement et de gestion des zones industrielles (ZI) durables en partenariat public-privé (PPP).

« Il est nécessaire de promouvoir un modèle d’aménagement, de développement et de gestion des zones industrielles durables en PPP, notamment celui déployé dans le cadre du programme « Compact II », conclu entre le Maroc et le gouvernement des États-Unis, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC) », a dit M. Mezzour lors d’un panel initié dans le cadre de la 14ème édition du Sommet des affaires États-Unis-Afrique qui se tient jusqu’au 22 juillet.

Dans ce sens, le ministre a insisté sur la mise en valeur de l’offre du Maroc en matière du foncier industriel et les opportunités offertes aux investisseurs industriels, ainsi que sur la promotion de l’expérience et l’expertise marocaines dans le domaine de l’aménagement, du développement et de la gestion des ZI durables, dans la perspective de consolider les partenariats Sud-Sud.

Lui emboitant le pas, la présidente du MCC, Mme Alice Albright, a plaidé pour la mise en place de modèle PPP visant le développement de ZI qui soient tirées par le marché.

L’objectif ultime, a-t-elle soutenu, est de renforcer l’investissement privé, d’optimiser celui public, en plus d’aménager et de développer la gestion des ZI durables en PPP.

Evoquant le cas de l’Afrique, Mme Albright a réaffirmé l’engagement continu du MCC envers le Continent, mettant en avant les moult projets mis en place par cet organisme, notamment en Côte d’ivoire, au Bénin, au Malawi ou encore en Tunisie.

Et de soutenir que MCC s’est également associé à Africa50 pour développer et lancer le Millennium Impact for Infrastructure Accelerator (MIIA) pour l’Afrique, un partenariat qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de financement mixte de MCC visant à mobiliser des capitaux privés pour catalyser les investissements à forte incidence en Afrique, en élaborant et en préparant des projets d’infrastructure ayant un impact social et économique mesurable.

Pour sa part, Mme Fatima Zahrae Roukhami, directeur structuration et investissement IRG et membre du Directoire Soualem et Lakhyayta Parks industries, a fait savoir que les PPP souvent présentés comme des outils innovants pour le financement de l’économie, peuvent s’imposer comme solution de choix pour la relance économique en limitant le recours à l’endettement.

Mme Roukhami qui s’est attardée sur le projet de construction de la Station d’épuration des eaux usées (STEP), dont la mise en œuvre a été confiée à l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), a relevé que le PPP mis en place est un modèle novateur structurant pour le Maroc, qui va pouvoir mettre en place les meilleures standards de gestion dans ces ZI.

Elle a, à cet effet, expliqué que ce partenariat garantira, sans nul doute, les meilleurs services aux utilisateurs de santé, de restauration, d’hôtels, de crèches, afin de créer un nouveau modèle de zones industrielles aux meilleurs standards internationaux, et de mettre en place un modèle à dupliquer dans d’autres régions du Maroc afin de promouvoir et d’accompagner l’industrie marocaine.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la 14è édition du Sommet d’affaires USA-Afrique connait la participation notamment, d’une importante délégation gouvernementale américaine, des ministres africains et des décideurs des plus grandes multinationales américaines et des milieux d’affaires africains.

Offrant l’occasion d’établir des partenariats d’affaires tripartites USA-Maroc-Afrique orientés vers l’avenir, ce Sommet représente aussi une opportunité de consolider le positionnement stratégique du Maroc, seul pays africain ayant conclu un accord de libre-échange avec les Etats-Unis, en tant que hub pour l’Afrique et partenaire économique de référence pour les USA.