Bac 2022: Un taux de réussite de 68,74% au titre de la session normale

Marrakech – Le taux de réussite à la session normale de l’examen national unifié du baccalauréat 2022 au niveau de la région de Marrakech-Safi a atteint 68,74%, contre 67,03% une année auparavant, a annoncé, samedi, l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF).

Le nombre total des nouveaux bacheliers scolarisés issus de l’enseignement public et privé s’élève à 29.001 dans les différentes filières, précise l’académie dans un communiqué, ajoutant que la moyenne la plus élevée au niveau de la région est 19,37, obtenue par Hanid Amina (filière des sciences mathématiques, option français) de l’établissement scolaire « Nakhil Al Bochra » relevant de la direction provinciale d’El Kelaâ des Sraghna.

Un total de 10.793 élèves du pôle scientifique, technique et professionnel (62,78%) ainsi que 18.208 candidats du pôle des lettres de l’enseignement originel (37,22%) ont passé avec succès cette session normale, relève la même source.

Et de poursuivre que le nombre des candidats libres ayant décroché leur baccalauréat s’élève à 6.466, alors que 8.196 candidats ont passé avec succès cette échéance dans les filières du baccalauréat international (77,53%).

D’autre part, la même source souligne que 2.093 candidats ont obtenu leur bac avec mention très bien, 4.371 avec bien et 9.041 avec mention assez bien, soit 53,46 % du nombre total des nouveaux bacheliers.

Quant à la session de rattrapage, prévue les 15, 16 et 18 juillet, elle engagera 20.306 candidats, dont 8.573 libres, selon le communiqué.

Tout en annonçant ses résultats, l’AREF de Marrakech-Safi a tenu à saluer l’implication des différents acteurs et parties prenantes pour assurer le bon déroulement de cette importante échéance dans les meilleures conditions, notant également avec satisfaction l’interaction remarquable et l’implication positive des milieux pédagogiques afin d’améliorer le processus éducatif.

L’Académie s’est, par la même occasion, félicitée du rôle constructif joué par les différentes composantes du système de l’éducation et de la formation, et les associations des parents et tuteurs des élèves ainsi que du soutien apporté, dans ce sens, par les autorités locales, les services de sécurité, les conseils élus et d’autres partenaires, tout en les appelant à persévérer et à poursuivre les efforts pour garantir la réussite des prochaines échéances.