Célébration du 66ème anniversaire de la création de la DGSN

Marrakech – La préfecture de police de Marrakech a organisé, lundi, une cérémonie à l’occasion de la célébration du 66ème anniversaire de la création de la Direction générale de la Sûreté Nationale (DGSN), occasion pour rendre hommage aux éléments de ce corps qui ne cessent de faire montre de professionnalisme, de bravoure et de sens élevé du devoir, au service des intérêts suprêmes de la Patrie.

Présidée par le préfet de police de Marrakech, M. Saïd El Aloua, la cérémonie a été marquée par le salut aux couleurs nationales et la lecture d’une lettre d’orientation du Directeur général de la Sûreté nationale, M. Abdellatif Hammouchi, dans laquelle il a affirmé que chaque 16 mai est « une fête annuelle permettant d’évoquer les sacrifices généreusement consentis par la première génération de policières et policiers qui ont contribué à l’édification et au développement de ce corps national ».

Dans ce contexte, le directeur général de la DGSN a affirmé que la moralisation de l’institution sécuritaire « n’est pas un simple slogan de circonstance, et ne se traduit point en des mesures et initiatives isolées, mais s’érige bel et bien en mode de gouvernance durable et en choix institutionnel immuable et systématique, en étroite corrélation avec la forte volonté de l’État de lier la responsabilité à la reddition des comptes et de mettre fin à l’ensemble des crimes de corruption financière ».

Partant de là, la DGSN s’engage, avec une détermination infrangible, à poursuivre les mesures d’audit, de vérification et d’enquête sur toutes les irrégularités éventuelles, et au sujet de l’ensemble des dénonciations relatives à la corruption financière, a-t-il assuré, notant que la DGSN est convaincue que la gouvernance, la moralisation et la corrélation responsabilité-reddition des comptes sont la voie la plus efficace et le meilleur moyen pour développer le service public de la police et le doter de la capacité à relever les défis sécuritaires accélérés.

Il a relevé à ce propos que la DGSN demeure très attachée à défendre les fonctionnaires de police et à activer les mécanismes du principe de protection de l’État, contre toutes les agressions physiques et verbales qu’ils subissent lors de l’exercice de leurs fonctions, à condition que leurs interventions s’inscrivent dans le cadre de ce qui est permis par la loi.

M. Hammouchi a appelé l’ensemble des responsables sécuritaires, que ce soit au niveau central ou régional, à assurer les fonctions de supervision, d’encadrement, d’orientation et de redressement, et d’ouvrir les voies de communication avec les agents travaillant sous leur autorité hiérarchique afin de les aider à surmonter tous les problèmes et défis liés à l’exercice de leur fonction.

ll a, pour conclure, réitéré ses remerciements et sa considération à l’ensemble des membres de la DGSN, pour leurs efforts et leur abnégation ainsi qu’a leurs louables services, saluant hautement leur esprit professionnel et leur sincère dévouement, les exhortant à persévérer sur cette voie au service de la sécurité de la Patrie et des citoyens, armés de la lumière du savoir, la force de la loi et la culture des droits humains.

Cette cérémonie a été marquée par la décoration de plusieurs éléments de la police de Wissams Royaux qui leur ont été décernés par SM le Roi Mohammed VI.

Depuis sa création, la DGSN a toujours été au rendez-vous, en faisant sienne une stratégie d’action proactive visant à faire face au crime sous toutes ses formes et en agissant avec diligence et efficacité afin de neutraliser les criminels à travers un déploiement efficace sur le terrain et une vigilance à toute épreuve.

A cet effet, la DGSN a constamment œuvré à moderniser les différentes structures de police, à offrir le soutien logistique et technique à toutes ses unités et à investir dans le capital humain.