Clôture du 1er Festival régional des arts populaires

El Kelaâ des Sraghna- Une soirée éclectique et riche en rythmes, chants et sonorités des plus emblématiques, a été organisée dimanche soir à El Kelaâ des Sraghna, à l’occasion de la clôture de son premier festival régional dédié aux arts populaires locaux.

A cette occasion, plusieurs troupes d’arts populaires à l’instar de « Abidat R’ma Khiyalat Sraghna », « Hmadcha Sraghna », et « Laâbat Al Haouziya » se sont succédées sur scène le temps de livrer, avant brio et à la manière des grands maitres, une belle prestation musicale et artistique, et de partager avec les mordus de ce patrimoine immatériel qui fait la fierté de tous les Marocains, des moments de joie et de liesse inoubliables.

C’est dans ce sens d’ailleurs, que le public présent à « Jnane Roma » a pu retrouver ses stars préférées et prendre part à un périple tant attendu, occasion de renouer encore une fois et d’apprécier à leur juste valeur, ces arts populaires qui constituent une partie intégrante de l’identité culturelle et de la mémoire populaire collective de cette partie du territoire national.

L’un des moments forts de cette soirée de clôture a été la montée sur scène de Hamid Sarghini « le chanteur du quartier » qui, sous les ovations et les encouragements ininterrompus des festivaliers présents, a eu encore à démontrer son talent confirmé et sa fibre artistique avérée, en réussissant, dans une symbiose inouïe, et à gratifier l’assistance d’un florilège de chansons parmi les plus célèbres, tirées de son répertoire riche et varié.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, le directeur régional de la Culture à Marrakech- Safi, M. Hassan Hernane, a mis en avant la particularité de la première édition de ce festival notamment, avec une programmation riche et variée de spectacles et de shows artistiques de haute facture, ayant largement contribué à l’animation culturelle et artistique de la ville, louant au passage, la mobilisation exemplaire des autorités locales pour que ce festival soit un succès à tous les niveaux.

Par la même occasion, il n’a pas manqué de relever que cet événement a été hautement accueilli et applaudi par le public, soulignant la nécessité de consolider davantage les acquis réalisés lors de cette édition pour en tirer entièrement profit et mieux les exploiter à l’avenir.

Tout en rappelant que les troupes artistiques ayant pris part à ce festival sont issues d’El Kelaâ des Sraghna et des régions avoisinantes, il a estimé que les « maestros » et « grands maitres » de ces groupes musicaux ont la responsabilité de porter le flambeau de la préservation de ce legs inestimable et par conséquent, d’assurer sa transmission aux générations montantes.

Dans une déclaration similaire, le chanteur Hamid Sarghini, s’est dit très heureux et honoré de l’amour que lui réserve le public, mettant en relief l’organisation réussie de cette première édition du Festival régional des arts populaires locaux.

Placé sous le thème « les arts populaires des Sraghna : Mémoire et présence », ce Festival organisé à l’initiative du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Département de la Culture, s’insère dans le cadre des grandes orientations visant à promouvoir le patrimoine civilisationnel national et à préserver la mémoire collective, ce qui est de nature à renforcer la prise de conscience de l’importance de ce legs à travers ses aspects matériel et immatériel et par là, d’assurer sa pérennité.

Cette première édition a été marquée par la participation de 19 troupes artistiques sélectionnées de manière à mettre en valeur la richesse de ce patrimoine populaire Sarghini, si singulier de par ses moult affluents artistiques.

De même, les festivaliers ont été conviés à apprécier une exposition d’arts plastiques, une exposition de photographies mettant en relief la mémoire artistique et culturelle de la province d’El Kelaâ des Sraghna, et à prendre part à 4 ateliers de formation en rapport avec les arts populaires.

Sur le plan académique, ce festival a été marqué par l’organisation d’un Colloque axé essentiellement sur les arts populaires locaux de la province d’El Kelaâ des Sraghna.

Dans le cadre de la consécration de la culture de la reconnaissance, un vibrant hommage a été rendu aux artistes « Khadija Qotbi » et « Ahmed Zahri », alias « Ouled L’Khabcha » pour leur parcours artistique reluisant et leur contribution remarquable à l’enrichissement et à la préservation des arts populaires à El Kelaâ des Sraghna.