Clôture en apothéose du 5è Festival Gnaoua Show pour le Monde

Marrakech – La 5è édition du Festival Gnaoua Show pour le Monde a pris fin samedi soir, à Marrakech, après deux jours de spectacles célébrant la magie de ce genre artistique ancestral au cœur de la mythique place Jemaâ Fna.

La soirée de clôture de cet événement artistique a été suivie par un public venu en masse apprécier un show collectif interprété par les maâlems participants sous la conduite du jeune Othmane Ait Hmitti.

Par la suite, plusieurs artistes de cet art se sont relayés sur la scène aménagée au sein de l’emblématique place Jemaâ Fna à l’occasion de cette manifestation de deux jours.

Il s’agit du Maâlem Mustapha Sam et Maâlem Ahmed Baqbou, l’un des pionniers de cet art au niveau national, qui ont gratifié les fans de ce genre artistique d’un florilège de chants et de danses gnaouis sous les rythmes des tambours et des qraqebs, qui sont les principaux instruments de musique des maâlems gnaouis aux côtés du guembri.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’info en continu de la MAP, le président de l’association le Grand Atlas, Mohamed Knidiri, a indiqué que l’organisation de cette édition vient pour la mise en œuvre d’une convention de partenariat signée entre l’association Le Grand Atlas et l’association Hmitti pour la Culture et la Création Artistique, en marge du Festival national des arts populaires (FNAP) en 2019, relevant que les organisateurs aspirent à donner à ce festival une dimension internationale.

Dans une déclaration similaire, le président de l’association Hmitti pour la Culture et la Création Artistique, Hassan Ait Hmitti, a dit toute sa joie de la réussite de cette édition marquée par la participation de figures de proue de ce genre artistique, relevant que la cité ocre a besoin de ce genre de manifestations pour contribuer à sa promotion touristique et culturelle.

De son côté, le Maâlem Mustapha Sam, a mis l’accent sur la nécessité de donner à ce festival une dimension mondiale en invitant des artistes de renommée mondiale, indiquant que ce genre de manifestations est de nature à contribuer à préserver ce patrimoine immatériel.

Organisé durant deux jours, par l’association Le Grand Atlas et l’association Hmitti pour la Culture et la Création Artistique, ce festival a connu la participation de six troupes représentant les villes de Rabat, Casablanca, Essaouira et Marrakech, dirigées par des maâlems chevronnés de l’art Gnaoua, tels que Aziz Baqbou, Hassan Boussou et Houssam Gania.

A rappeler que le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO a procédé, en 2019, à l’inscription de l’art Gnaoua à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.