Coup d’envoi de la Ligue d’Improvisation Théâtrale « Nojoum »

Marrakech – Le coup d’envoi a été donné, samedi soir à la cité ocre, à la 3è édition de la Ligue Nationale d’Improvisation Théâtrale « Nojoum », visant à sélectionner la troupe théâtrale qui représentera Marrakech dans la finale de ce concours prévue à Casablanca.

Initiée par la Fondation Ali Zaoua et les centres culturels « les Etoiles », cette compétition artistique vise à promouvoir l’improvisation théâtrale auprès d’un large public et d’en faire une spécialité et un genre théâtral à part entière à l’instar de plusieurs pays.

Dans une déclaration à la MAP, le metteur en scène et comédien, Ismail Al Fallahi, a souligné que l’étape de Marrakech-Safi, qui définira la troupe qui se qualifiera et représentera Marrakech en finale du concours, s’étalera sur deux jours, relevant que les participants sont composés de jeunes qui pratiquent le théâtre, dont des étudiants d’instituts théâtraux, qui ont passé avec succès la phase de la sélection.

Les initiateurs de ce concours ont sélectionné 30 participants, qui ont bénéficié durant deux mois, d’une formation dans l’art d’improvisation théâtrale, a-t-il indiqué, ajoutant que l’improvisation théâtrale, telle que fondée au Canada mêle sport et théâtre et représente un genre artistique à part entière, complètement différent du théâtre.

L’improvisation théâtrale est le lieu du théâtre contemporain où, durant la représentation, l’acteur est à la fois dramaturge, metteur en scène, scénographe et acteur. L’improvisateur joue devant un public sans texte prédéfini et sans mise en scène préalable, selon un temps donné et selon ce que lui inspire le thème de l’arbitre.

L’improvisation fait appel aux différentes techniques de l’art dramatique, mais aussi au chant et à la danse, et permet de développer la créativité, l’écoute et l’échange chez le comédien.

A rappeler que 05 régions avaient participé aux deux éditions précédentes, à savoir Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Souss-Massa et Fès-Meknès, auxquelles vient s’ajouter cette année Marrakech-Safi.