Essaouira à l’heure du « Moga festival »

Essaouira – Le coup d’envoi du « Moga festival », un événement dédié aux musiques et cultures électroniques, a été donné, mercredi à Essaouira, avec à la clé diverses activités lancées dans différents endroits et sites de la Cité des Alizés.

En effet, les organisateurs de cet événement, qui s’étalera pour la première fois sur 5 jours, ont prévu un « MOGA OFF » dans toute la ville, un programme développé en collaboration avec les acteurs touristiques et culturels souiris, qui place la destination d’Essaouira en tête d’affiche de MOGA.

Dans ce sillage, des activités liées aux sports nautiques de planche à voile et de kitesurf, des cours de cuisine traditionnelle, des workshop de music production ou d’écriture musicale et des talks à « Bayt Dakira » ont été lancées, outre le vernissage d’une exposition de photos en plein air dans la ruelle Touahen au cœur de l’ancienne médina.

Au menu figurent également des « free ride session », des petits concerts et des DJ sets dans plusieurs lieux de divertissement de la ville.

Un programme riche et varié qui traduit la volonté des organisateurs de faire de Moga « un Boutique festival » où l’expérience prime et pour rendre hommage à l’histoire d’Essaouira, la ville que « l’on vient découvrir sous tous ses angles ».

Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP, Matthieu Corosine, co-fondateur de MOGA a noté que cette 4è édition à Essaouira intervient après deux autres tenues au Portugal, expliquant que les activités du festival sont scindées en deux parties, dont la première porte sur un programme OFF, qui constitue la nouveauté cette année, avec pour finalité de permettre aux festivaliers, venus des différents coins du monde et du Royaume, de découvrir la splendeur et le patrimoine culturel de la ville.

« C’est un festival que nous avons voulu inclusif et tourné vers la ville, qui constitue pour nous la tête d’affiche du festival », a-t-il dit, ajoutant que ce programme Off (28-29 septembre), riche en activités, permettra aussi aux habitants et aux visiteurs de la Cité de partager l’expérience MOGA.

« Le partage et l’échange sont les maîtres mots de cette édition », a-t-il poursuivi, précisant que la deuxième partie « IN » consiste en trois jours de fête avec plusieurs DJ qui viennent des différents coins de la planète et ont hâte de renouer le contact avec les festivaliers de MOGA et le public marocain.

MOGA est un « boutique festival » dédié aux musiques électroniques et inspiré par la culture bohème, l’Atlantique et son style de vie décontracté et tourné vers le surf.

La singularité du festival tient dans son expérience unique connectant des festivaliers du monde entier de cultures et origines différentes autour de la danse, la musique, l’art et le bien-être mais aussi des valeurs de partage, d’ouverture, d’échange, d’interculturalité.

MOGA a créé une tribu au fil des ans, une forte communauté de nomades la « #MogaTribe » qui s’étend désormais du Portugal (édition MOGA Caparica en juin) au Maroc (édition MOGA Essaouira en octobre) et bientôt au-delà.