Tombée du rideau sur la 3è édition du festival « Les Océanes »

Essaouira – Le rideau est tombé, samedi à Essaouira, sur la 3è édition du Festival « Les Océanes » et ce, après trois jours d’intenses activités alliant, dans un esprit de convivialité et de partage, sports de glisse, expression artistique et protection de l’environnement.

La dernière journée de ce festival dédié à la promotion de la culture surf et de la protection de l’environnement, a été marquée par une série d’activités entre autres, une ‘’Caravane Verte’’ organisée par le Secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable, dans le but d’informer, d’éduquer et de sensibiliser à la protection de l’environnement.

Par la même occasion, des ateliers dédiés à la promotion des énergies renouvelables, animés par des étudiants du Club Environnement relevant de l’Ecole Supérieure de Technologie (EST) d’Essaouira, ont été initiés au profit du public.

Sur le plan artistique, le jeune peintre Ouarhim Nourredine a poursuivi ses performances artistiques en réalisant une série de fresques murales de toute beauté, autour de thématiques en rapport avec l’environnement et le littoral.

La promotion des sports de glisse n’a pas été exclue de la liste, puisque des sessions d’initiation à ces sports nautiques ont été programmées au niveau de plusieurs clubs de la cité des alizés et ce, pour le bonheur des petits et des grands.

A l’Institut Français d’Essaouira (IFE), les festivaliers ont eu droit à la projection d’un film documentaire intitulé ‘’Blue’’ de Keith Scholey d’une durée de 1h17min, suivie d’un échange-débat.

Par ailleurs, lors d’une réception organisée en l’honneur des partenaires du Festival ‘’Les Océanes’’, le gouverneur de la province, M. Adil El Maliki, a mis en avant l’importance de cet événement qui véhicule des messages importants en termes de protection de l’environnement, se disant optimiste quant à la richesse et la diversité des activités qui se tiennent à Essaouira et contribuent au développement durable et à l’épanouissement de la jeunesse.

‘’Nous sommes en train de travailler pour peaufiner un programme d’activités estivales qui soit à la hauteur de l’image de la cité des alizés et de ses ambitions’’, a-t-il dit, appelant l’ensemble des acteurs de la ville à s’associer à ce grand projet ambitieux.

Le Consul Général de France à Marrakech, Philippe Casenave a estimé, quant à lui, que le festival ‘’Les Océanes’’ en réunissant jeunesse, sports et expression culturelle pour parler de l’environnement à travers différentes activités de sensibilisation, de médiation et d’interaction avec le public souiri et les visiteurs de la cité des alizés, constitue un excellent projet qui s’inscrit dans la pérennité.

Ce festival qui porte en lui un projet d’avenir puisqu’il ambitionne de contribuer aux efforts visant la protection de l’écosystème, se veut un actif positif pour les populations locales, et une initiative louable au service de la promotion du potentiel de développement économique, a-t-il poursuivi.

‘’Il faut vraiment qu’on multiplie ce genre d’initiatives en y associant le maximum de partenaires en vue de les inscrire dans la durabilité afin de sensibiliser tout un chacun sur l’impératif de préserver ce que la nature nous a donné pour pouvoir en profiter et faire profiter les générations montantes’’, a dit M. Casenave, suggérant l’association, pour les prochaines éditions de ce festival, d’entreprises françaises installées au Maroc, car les acteurs économiques ont également une part de responsabilité dans la protection de l’environnement.

Mme Louisa Babaci, directrice de l’Institut Français d’Essaouira, a rappelé que ce festival a pour ambition de réunir les écoles autour d’un événement annuel, les sportifs, les artistes, et les professionnels de l’environnement, avec l’organisation cette année d’une ‘’Caravane Verte’’ par le Secrétariat d’Etat chargé du développement durable.

Et de poursuivre que « ce festival orienté vers l’éducation à travers des moments d’échange et de partage, a pour objectif de sensibiliser les acteurs de la société civile aux enjeux environnementaux et aux problématiques du littoral et de l’océan, par l’urgence de protéger la nature et l’océan qui représentent à Essaouira notre quotidien mais surtout, celui des surfeurs ».

M. Tarik Ottmani, président du bureau exécutif de l’Association Essaouira-Mogador a loué cette initiative qui s’inscrit dans le cadre des événements annuels de la cité des alizés, réitérant l’engagement de ladite Association à contribuer à l’ensemble des efforts visant à booster la dynamique socio-économique et culturelle que connait Essaouira et à l’inscrire dans la durabilité.

A rappeler que le Festival ‘’Les Océanes’’ intervient dans le sillage de la notoriété de la ville d’Essaouira en tant que destination incontournable des rendez-vous culturels internationaux mais aussi grâce à son spot de surf de renommée mondiale.