Le Pacte mondial sur la migration, un « engagement fort » pour un avenir meilleur (ministre malien)

Marrakech

Marrakech, 11/12/2018 (MAP) – Le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, adopté à Marrakech, à l’occasion de la Conférence intergouvernementale sur la migration, est un « engagement fort » pour un avenir meilleur, a souligné, mardi à Marrakech, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Yaya Sangare.

Tous les Etats sont appelés à s’engager pour la mise en oeuvre intelligente de ce Pacte pour une gestion globale de la migration, a indiqué M. Sangare dans une déclaration à la MAP, soulignant qu’il ne s’agit pas d’un engagement juridique contraignant mais plutôt d’une obligation morale, chaque pays doit respecter son engagement pour réussir cette alliance mondiale.

Le Pacte mondial qui va permettre d’assouplir les conditions de la migration fera de cette dernière un choix et non pas un acte de désespoir, a-t-il estimé, notant que ce document offre une vraie opportunité pour faire de la migration sûre, ordonnée et régulière la seule forme à mettre en oeuvre afin de lutter contre les réseaux criminels actifs dans le trafic des migrants.

Il a, ainsi, appelé à renforcer la coopération africaine et à la libre circulation des biens et des personnes sur le continent, et ce dans le respect des lois et des règlements de chaque pays, soulignant l’importance de créer les conditions propices pour s’attaquer aux causes profondes de la migration, notamment, la pauvreté et les changements climatiques.

Grâce au leadership marocain, plusieurs pays ont adhéré à ce Pacte mondial, s’est-il félicité, louant la politique migratoire menée par le Maroc.

La conférence intergouvernementale de Marrakech connait la participation d’au moins 150 États membres. Outre des responsables gouvernementaux, plus de 700 partenaires, y compris des représentants de la société civile et des secteurs publics ainsi que des migrants prennent part aux discussions sur les opportunités de partenariats innovants, les possibilités de coopération et les initiatives transversales avec les gouvernements, prévues dans le cadre de la conférence de Marrakech.