L’exposition « Toumliline 56/57 » sous les feux des projecteurs

Essaouira – L’espace d’exposition de Dar Souiri et l’Institut Français d’Essaouira (IFE) abritent simultanément jusqu’au 10 janvier prochain, une exposition inédite de photographies et de documents, baptisée « Toumliline 56/57 ».

Organisée en partenariat avec la Fondation Mémoires pour l’Avenir (FMA), l’Association Essaouira-Mogador et l’IFE, cette exposition donne à voir et à apprécier une collection singulière de plusieurs dizaines de photographies, d’extraits de discours de Feu Sa Majesté Mohammed V et de documents.

A travers ces documents et photographies, les visiteurs parmi les curieux et avides de connaître une partie de l’histoire du Royaume, auront à découvrir des oeuvres inédites relatant l’esprit de Toumliline qui signifie en amazigh « Pierres Blanches », en référence à un monastère chrétien qui fut édifié, sous le Protectorat français en 1952 dans le moyen Atlas, près de la ville d’Azrou.

A l’Indépendance, les moines furent autorisés à rester en raison de leur démarche de dialogue, d’accueil et de fraternité à l’égard des autorités marocaines et de la population.

Durant l’année, les moines mettaient à la disposition des populations avoisinantes des bibliothèques et un dispensaire, tout en faisant bénéficier des étudiants venus de tous le Maroc, de cycle de cours de langues, de culture générale, outre de cycles de formation professionnelle.

De 1956 à 1968, le monastère a accueilli « Les Rencontres Internationales » de Toumliline qui avaient rassemblé pour débattre des personnes venues d’Afrique, du monde arabe, d’Asie, d’Europe et d’Amérique, toutes confessions et opinions publiques confondues.

La session de 1957 fut présidée par Feu Sa Majesté Hassan II alors prince héritier, en intervenant sur l’émancipation de la femme marocaine.

Lieu de débats politiques, sociaux et œcuméniques et monastère chrétien en terre d’islam ayant vécu en bonne entente avec les populations locales et avec les institutions officielles, Toumliline accueillit une expérience qui témoigne de la possibilité d’ouvrir à nouveau des espaces de dialogue sur les affaires de la cité et du citoyen à portée universelle.

Cette exposition de portée historique et documentaire indéniable met en relief cette capacité et ce génie de Toumliline à réussir une véritable prouesse : celle de rassembler en ses murs, sans distinction de religion ou de nationalité, les esprits les plus ouverts et les plus prometteurs autour d’une série de conférences traitant de thématiques comme la culture, le dialogue interreligieux, le féminisme ou encore l’éducation.

L’exposition « Toumliline 56/57 » est un voyage passionnant et captivant au coeur des valeurs de tolérance, de coexistence, d’ouverture sur l’autre, de convivialité et de partage. Bref, celles de l’amitié et de la fraternité qui caractérisent toujours le Royaume.

« Les Rencontres Internationales » de Toumliline ont montré avec éclat cette volonté incontestable et cet engagement sans faille du Maroc de converger vers une société plurielle fondée sur la coexistence et le respect de l’autre.

A travers des documents d’archives et des témoignages, les Archives du Maroc et la Fondation Mémoires pour l’Avenir ont redonné vie à ce beau projet sous forme d’une exposition photographique présentée à Rabat à l’automne 2015.

A partir de 2016, l’exposition « Toumliline 56/57 » a commencé sa tournée à travers 11 sites de l’Institut Français du Maroc et a été envoyée aussi à Azrou.