Festival International du Film: une couverture médiatique remarquable

Marrakech – Le Festival International du Film de Marrakech, un évènement de grande envergure qui connait chaque année la présence de personnalités éminentes du monde du septième art, bénéficie d’une large couverture médiatique aussi bien nationale qu’internationale, qui assure sa réussite et sa visibilité et contribue à son rayonnement à haut niveau.

Venus des quatre coins du monde, les hommes des médias, toutes catégories confondues, s’investissent jour et nuit pour partager avec leurs lecteurs tous les faits marquants de cet évènement qui se tient jusqu’au 19 novembre, dans le cadre de la compétition officielle de la 19è édition du Festival International du Film de Marrakech, organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

« La couverture du festival s’est déroulée dans de très bonnes conditions qu’il s’agisse de la couverture des films, des séances +En conversation avec+ ou du tapis rouge », a affirmé à la MAP un journaliste de 2M, Oussama Taia, ajoutant que cette année, la charge de travail est beaucoup plus importante que celle des années précédentes.

Pour sa part, le journaliste Abderrahmane Marzouki a salué la « forte présence » du cinéma marocain dans cette nouvelle édition, ainsi que l’hommage qui a été rendu mercredi à la grande réalisatrice marocaine, Farida Benlyazid.

« Les Ateliers de l’Atlas enrichissent et constituent un plus pour ce grand festival », s’est, par ailleurs, réjoui un journaliste de la radio et la télévision néerlandaise, Ben Younes Bahkani, exprimant le souhait que ces ateliers accueillent plus de jeunes marocains dans le futur.

S’agissant des séances « En conversation avec », M. Bahkani a mis l’accent sur la nécessité d’inviter des icônes du cinéma marocain, notamment des acteurs et des réalisateurs, dans les prochaines éditions, arguant que le festival a lieu au Maroc, et qu’il se révèle indispensable de mettre en avant le cinéma marocain.

Mehmet Basutcu, journaliste du quotidien turc « Cumhuriyet », a quant à lui, salué la sélection officielle du festival qui est « excellente », ainsi que les interactions « intéressantes » lors des séances « En conversation avec ».

Créé en 2001afin de promouvoir et de développer l’art et l’industrie cinématographique au Maroc, le Festival de Marrakech constitue aujourd’hui un lieu d’expression et de découverte qui relève très haut le pari de la diversité, de l’échange et de l’enrichissement.

Cet évènement qui bénéficie d’une forte notoriété et d’une image prestigieuse, se distingue également par la qualité de sa programmation et son positionnement éditorial et artistique qui privilégie une grande ouverture cinématographique.