INDH: 113 projets pour le rattrapage des déficits en infrastructures

Essaouira – Un total de 113 projets ont été approuvés par le Comité Provincial du Développement Humain (CPDH) d’Essaouira dans le cadre du programme de rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base en milieu rural durant la période 2017-2021.

Ces projets sont ventilés entre 27 réalisés en 2017 (45,247 MDH), 22 en 2018 (48,650 MDH), 18 en 2019 (48,921 MDH), 19 en 2020 (68,900 MDH) et 27 en 2021 (67,500 MDH), font ressortir les chiffres de la Division de l’Action Sociale (DAS) à la préfecture de la province, rendus publics à l’occasion de la quatrième réunion du CPDH au titre de l’année écoulée.

Le nombre de bénéficiaires de ces projets a atteint 525.429 personnes dans les 57 communes que compte la province, selon la même source, qui précise que les actions menées ont porté essentiellement sur les principaux secteurs sociaux de base (approvisionnement en eau, renforcement du réseau routier, santé, …).

A rappeler que cette 4ème réunion du CPDH au titre de l’année 2021, a été consacrée à l’actualisation du règlement intérieur du CPDH, à la présentation du bilan des réalisations accomplies dans le cadre de certains axes des programmes de l’INDH, notamment le programme de rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base pour la période 2017-2021 et les perspectives dudit programme au titre de l’exercice 2022, ainsi que des réalisations dans le domaine de la promotion de l’enseignement préscolaire.

Il a été également question du bilan du programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes, avec un focus sur la création des entreprises en 2020-2021, et le plan d’action 2022 du programme de rattrapage des déficits en infrastructures et services sociaux de base.

Cette réunion a été marquée par l’adoption de quatre conventions de partenariat entre l’INDH et divers partenaires (Association Zakoura pour l’éducation, les conseils provincial et communal d’Essaouira et l’Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA).