INDH: Approbation de 152 projets supplémentaires au titre de l’année 2022

Essaouira – Un total de 152 projets supplémentaires ont été approuvés par le Comité Provincial du Développement Humain (CPDH) d’Essaouira, dans le cadre des différents programmes de la phase III de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) au titre de l’année en cours.

La contribution de l’INDH au financement de ces nouveaux projets répartis entre le programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité (6 projets), le programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes (73 projets proposés par le Comité économique provincial) et le programme d’appui pour le développement humain des générations montantes (73 projets), s’élève à plus de 25,4 millions de DH (MDH).

Dans une allocution lue en son nom par le secrétaire général de la préfecture, Driss Alahlah, le gouverneur de la province, Adil El Maliki, a mis en relief le rôle efficient de ce chantier social dans la réalisation du développement, en accordant un intérêt particulier à l’élément humain en tant qu’indicateur essentiel de la phase III de l’INDH.

M. El Maliki a également souligné la nouvelle vision prônée par l’INDH durant sa troisième phase, appelant l’ensemble des acteurs et intervenants à œuvrer de manière efficace et avec sérieux et à adhérer au processus de mise en œuvre des programmes et projets de ce chantier d’envergure à l’échelle de la province afin de réaliser le développement humain escompté au profit de la population locale.

Il a aussi appelé toutes les parties prenantes à la consécration des principes de cette nouvelle vision de l’INDH et à approfondir la réflexion sur les moyens de l’adapter aux spécificités de la province.

Cette réunion, à laquelle ont pris part les membres du CPDH et des comités locaux du développement humain (CLDH), des chefs de services extérieurs et des représentants des partenaires, a été l’occasion pour le chef de la Division de l’Action sociale (DAS) de la province, Abdessamad Khairi, de présenter un exposé exhaustif sur le bilan des réalisations et des projets mis en œuvre dans le cadre de ce chantier Royal au cours de la période 2019-2022.

Ainsi, 65 projets d’une valeur globale estimée à 246 MDH ont été réalisés au profit de 46 communes, soit plus de 54.377 bénéficiaires au niveau de la province, notamment en milieu rural.

S’agissant du programme relatif à l’accompagnement des personnes en situation de précarité, 63 projets, d’un coût global de plus de 20 MDH, ont été exécutés dans 42 collectivités territoriales (plus de 6.759 bénéficiaires).

Pour ce qui est du programme d’amélioration du revenu et d’inclusion économique des jeunes (axe relatif à l’entreprenariat), 108 projets ont été mis en œuvre et 88 sociétés créées pour un investissement de plus de 14 MDH au profit de 478 jeunes (femmes et hommes) qui ont bénéficié de l’encadrement et de l’accompagnement, alors que dans le cadre de l’axe inhérent à l’amélioration du revenu et à l’appui des chaînes de production, plus de 7 MDH ont été alloués au soutien de 38 coopératives et associations pour la valorisation des produits du terroir et le renforcement du savoir-faire et des capacités des bénéficiaires.

Concernant le programme d’appui pour le développement humain des générations montantes, 82 projets, d’une valeur totale de 36 MDH, ont été réalisés en faveur de 173.130 enfants, jeunes et femmes à travers le territoire de la province.

Dans son exposé, le Chef de la DAS a également relevé que la flotte du transport scolaire a atteint 203 bus, répartis sur l’ensemble des collectivités territoriales de la province (8.950 élèves bénéficiaires), alors que le nombre d’ambulances s’élève à 99 véhicules.

Dans le secteur de la santé, 16 projets ont été mis en œuvre pour contribuer au renforcement des ressources humaines, l’organisation de caravanes médicales et l’acquisition des équipements nécessaires, avec une enveloppe budgétaire de 13,2 MDH (73.253 bénéficiaires).

D’autre part, l’enseignement préscolaire a été généralisé, à travers la création de 409 unités qui accueillent 4.800 enfants, soit un investissement de l‘ordre de plus de 17 MDH.

Le domaine culturel n’est pas en reste, avec 13 projets (5.582 bénéficiaires) réalisés pour un coût estimé à 4,57 MDH, afin de renforcer les capacités des jeunes et le rôle d’encadrement et d’éducation que jouent les activités sportives.

Cette réunion a été ponctuée par une série d’exposés présentés par divers partenaires, notamment l’Association Sanad sur les activités menées dans le domaine sanitaire, la Fondation Zakoura sur les réalisations en matière de soutien scolaire, la Fondation marocaine pour la promotion de l’enseignement préscolaire et la Fondation de Recherche, de Développement et d’Innovation en Sciences et Ingénierie sur les acquis accumulés dans le domaine de l’entreprenariat, outre des témoignages de jeunes porteurs de projets.