INDH: Lancement de la 2è édition du projet de soutien scolaire à Rehamna

Benguérir (Province de Rehamna) – Le lancement de la deuxième édition du projet du dispositif du soutien scolaire dans le milieu rural a eu lieu, récemment à l’école Nzalet Laria dans la commune rurale d’Ait Hammou, relevant de la province de Rehamna, et ce, à l’initiative de l’Association Koukab Moutaalimin .

Lancé dans le cadre du programme 4 de l’INDH « Impulsion du capital humain des générations montantes », ce projet est le fruit d’un partenariat entre l’INDH et la direction provinciale de l’Education nationale, du préscolaire et des sports.

L’objectif de ce projet est de favoriser la réussite scolaire des élèves du primaire au milieu rural à travers le développement de leurs connaissances et de leur offrir un maximum de chances de réussite scolaire.

Financé en intégralité par l’INDH, le projet, qui cible les élèves du cycle de l’enseignement primaire de la 3ème année jusqu’à la 6ème année, dans les deux matières : la langue française et les mathématique, concerne toutes les communes territoriales rurales de la province Rehamna (à savoir 23 communes).

L’association gestionnaire du projet est appelée à mettre en place ce dispositif pour une période de 3 ans et assure l’élaboration d’un programme pédagogique visant l’amélioration des acquis, le recrutement et la formation des enseignants et animateurs.

Une convention de partenariat est signée dans ce sens entre l’INDH, l’association et la direction provinciale de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, dont le montant s’élève à 4.500.000DH étalé sur deux ans.

« Le lancement de cette deuxième édition du projet de soutien scolaire a connu une couverture totale du milieu rural et l’implication de toutes les communes territoriales rurales de la province et permettra aux élèves de la 3ème année primaire jusqu’à la 6ème année d’améliorer leur niveau d’apprentissage dans deux matières importantes pendant leur cursus scolaire : math et français », a souligné Mme Jinane Mouftakir, cheffe du service Communication de la province.

En guise de conclusion, elle a tenu à expliquer que l’objectif cette année est de cibler plus que 8.200 bénéficiaires dans le milieu rural, alors que le nombre des élèves bénéficiaires a été de l’ordre de 5.000 durant l’année scolaire précédente.