L’ensemble musical « Jossour » fête ses retrouvailles avec le public

Marrakech – L’ensemble musical Jossour a donné jeudi soir à l’Institut Français de Marrakech (IFM), un concert de musique haut en couleurs, occasion de fêter, comme il se doit, ses « retrouvailles » avec le public et la joie de la reprise de la vie culturelle.

Lors de cette soirée, cette troupe musicale a enchanté le public en l’emportant dans un voyage musical sublime au cœur du patrimoine musical marocain et oriental.

Le public assoiffé de chants et rythmes les plus raffinés, a eu le droit et le plaisir d’apprécier des sonorités de genres artistiques très ancestraux au Maroc tels que le Ghiwan avec les chansons « Aljwad » et « laklam lamrassaâ » de la troupe Jil Jilala et « li bgha Habibou », une chanson issue d’un autre genre artistique populaire à savoir l’Aita.

Cette soirée dédiée à mettre en valeur la richesse et la diversité du patrimoine musical marocain et arabe a été aussi l’occasion pour l’ensemble musical « Jossour » d’étaler son art d’interprétation et de surfer entre styles raffinés tels que les Qssaid avec notamment « la Borda » de l’imam Al Boussairi, ou encore « Hobbak La Qmar » et « Eddini m3ak Eddini » de Feu Abdessadeq Cheqara, le chanteur marocain populaire connu pour ses efforts de préservation et de développement de l’héritage Andalou.

L’ensemble musical Jossour a aussi revisité de nombreuses chansons arabes à grand succès et qui remontaient aux années de la gloire de la musique orientale, telles que « Ahwaka bila Amal » et « Haga Ghariba », qui a été interprétée par le duo Sami et Raouya.

La troupe a enchaîné avec d’autres chansons classiques très populaires au monde arabe dont « Aslak tit’hab » composé par Kamal Tawil, « Achwaq », l’une des plus belles chansons de Riad Sanbati, avec des paroles du poète arabe Mostafa Abderrahmane, ainsi que « Manheremch El Omr Minnak » de Farid Al Atrach, le chanteur et compositeur, qui a laissé ses grandes empreintes et des inspirations sur la musique et le chant arabe.

Dans une déclaration à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP, le directeur artistique de l’ensemble musical Jossour, M. Youssef Kassimi Jamal, a indiqué que par cette soirée musicale, cette troupe artistique voudrait rendre hommage au public qu’il n’a pas revu depuis trois ans en raison de la pandémie de la Covid-19, relevant que ces retrouvailles avec le public sont fêtées de la plus belle manière avec une programmation riche et diversifiée.

Dans ce contexte, il a relevé que cette association artistique connue pour son interprétation du chant arabe pratiqué sous forme de chant choral accompagné d’un orchestre, a pour vocation de multiplier les passerelles entre les différents genres et styles musicaux et de promouvoir le dialogue et les échanges entre peuples et cultures.

Dans une déclaration similaire, le directeur de l’IFM, Sylvain Treuil, a indiqué que depuis plusieurs années, cette association est en résidence artistique à l’IFM et chaque année, l’ensemble musical organise un concert offert à l’institut pour le plaisir du public.

Cette année, la soirée est organisée dans un contexte particulier marqué par la reprise de la vie culturelle à Marrakech, s’est-il félicité.

L’ensemble Jossour a pour vocation la valorisation du patrimoine musical arabe et maroco- andalou.

Depuis sa création en 2005, Jossour a donné plus d’une soixantaine de spectacles, au Maroc et à l’étranger. Il a donné des représentations avec divers partenaires à l’instar du conservatoire de Dijon ou le Chœur de l’Hostel de Dieu de Lyon (France). Il a aussi participé à plusieurs festivals de musique ou de chant choral.