La femme et le sport au lendemain de la pandémie en débats

Benguerir – « La femme et le sport au lendemain de la pandémie de la Covid-19 » a été le thème d’un webinaire organisé, lundi, par l’Olympique Club de Benguerir (OCBG) d’Athlétisme, à l’occasion de la Journée internationale de la femme.

Initié en partenariat avec l’Institut Marocain de Développement Local (IMADEL), cette rencontre à distance a vu la participation d’un parterre d’acteurs et d’experts, qui ont abordé, sous différents angles, la thématique de « la femme et le sport », avec un focus sur la pratique du sport par la gent féminine durant cette période de crise sanitaire.

S’exprimant à cette occasion, le président de l’OCBG d’athlétisme, Hajjaj Moussaid, s’est attardé sur les avancées réalisées en matière de promotion des conditions de la femme marocaine, qui a été au centre de plusieurs réformes constitutionnelles, législatives et institutionnelles, lui garantissant des droits de plus en plus élargis.

Il a passé en revue les activités et manifestations organisées par le club à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme, notamment la course de Rehamna des gazelles depuis 2013, marquée par une forte participation des femmes et filles de la province, dont le nombre dépasse 2.400 participantes.

De son côté, l’ex ministre de l’Education Nationale et Président de l’Association « Grand Atlas », Mohamed Knidiri s’est arrêté sur les différentes courses et activités organisées au profit de la femme par son association, afin de promouvoir le sport féminin, tout en assurant les conditions favorables à la pratique du sport.

M. Knidiri n’a pas manqué de mettre en avant la place de choix qu’occupe le Marathon International de Marrakech, dont il assurait la direction, sur l’échiquier des grandes manifestations de cette discipline à l’échelle mondiale.

Pour sa part, le directeur de l’Institut des sciences médicales, biologiques et des métiers de santé à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguerir, Gabriel Malka, a mis l’accent sur les vertus et les retombées positives de la pratique du sport sur la santé de la femme.

Quant au vice-président de la commune de Benguerir, chargé du sport et de la culture, Ali Jebouj, il a abordé l’évolution de l’offre sportive au niveau de la ville depuis 2010, notant que le chef-lieu de la province de Rehamna dispose actuellement de diverses infrastructures sportives, de terrains de proximité dans plusieurs quartiers, d’une salle omnisports, d’un centre de formation d’athlétisme, de piscines et de clubs de tir et karting…

D’autre part, M. Rachid Chemlal, président de la ligue d’athlétisme, membre du bureau exécutif de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme (FRMA), a évoqué la reprise des compétitions de cette discipline au niveau de la région dans le respect strict du protocole sanitaire en vigueur pour endiguer la propagation de la Covid-19, ainsi que la forte participation des filles aux différentes compétitions.

Enfin, l’ex-championne du Rugby, chargée du sport à la ville Sant Boi, en Catalogne (Espagne), Mme Monica Garcia, a mis l’accent sur les avancées réalisées en matière d’approche genre et de lutte contre toute forme de discrimination, tout en s’attardant sur la pratique du sport dans sa ville pendant la période de la pandémie.