La promotion du pluralisme à travers l’éducation en débats

Essaouira- « La promotion du pluralisme à travers l’éducation » a été le thème central d’une table ronde organisée, mardi et mercredi dans l’espace de « Bayt Dakira » à Essaouira, en présence d’un parterre d’acteurs issus de pays d’Afrique, dont le Maroc, du Moyen-Orient et d’Asie.

Initiée par l’ONG « Hardwired Global » en collaboration avec l’Association Essaouira-Mogador, cette Rencontre a permis aux différents participants, dont des fonctionnaires du ministère de l’Education nationale, des éducateurs et d’autres parties prenantes issues des pays présents, d’engager des débats riches et constructifs sur le rôle de l’éducation dans la promotion du pluralisme et le renforcement du respect de la diversité, sachant que la salle de classe demeure un espace capital dans lequel se façonne l’avenir des futurs leaders de tout pays en faveur d’un monde de plus en plus interconnecté et diversifié.

Selon les organisateurs, cette table ronde s’assignait pour objectif d’explorer et de mettre en place les meilleures pratiques pour la promotion du pluralisme et du respect de la diversité, qui peuvent être partagées entre les participants et mises en œuvre dans leurs pays.

Elle a aussi offert l’opportunité de débattre, dans un cadre collectif, de la formation et du renforcement des capacités des enseignants, du développement des curricula et d’autres initiatives pouvant aider à atténuer l’ampleur des conflits et à favoriser la promotion de communautés plus inclusives.

Tout au long du programme concocté pour cette Rencontre, les participants ont eu aussi l’occasion de partager leurs points de vue et de représenter leurs pays respectifs dans la discussion des défis, des réalisations et des initiatives propres à chaque Etat présent ou des efforts consentis pour promouvoir le pluralisme à travers l’éducation.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, le président du bureau exécutif de l’Association Essaouira-Mogador, M. Tarik Ottmani, a indiqué qu' »à travers cette rencontre, nous voulions tout d’abord, exprimer ensemble notre fierté de l’intégralité de notre Histoire commune et de notre identité plurielle nationale bâtie autour d’apports multiples et variés ».

« La pluralité des affluents qui ont forgé notre Histoire et façonné notre identité est indissociable », a-t-il soutenu.

De son côté, Mme Tina Ramirez, Fondatrice de « Hardwired Global », qui tend à aider toutes les personnes à travers le monde à vivre en liberté et en paix et à défendre le droit de tout individu à la liberté de pensée, de conscience et de religion, tel que prescrit par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, a relevé que cette table-ronde visait à contribuer, avec le concours des enseignants dans les régions de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient, à la diffusion des principes et des valeurs de pluralisme et de diversité dans les rangs des élèves et, partant, au sein même des sociétés.

Elle a également fait remarquer, dans une déclaration similaire, que le choix porté sur la ville d’Essaouira pour abriter cette rencontre n’était pas fortuit car, a-t-elle expliqué, la cité des Alizés représente l’incarnation éloquente et l’exemple parfait de ces valeurs de grande diversité culturelle et ethnique au sein d’un Maroc pluriel.

« C’est dans cette optique que nous avons invité à Essaouira des enseignants ayant adhéré à notre projet afin de consacrer davantage ces valeurs de diversité qu’ils oeuvrent à diffuser au sein de leurs établissements scolaires », a-t-elle dit.

Mme Ramirez, a dans la foulée, souligné que l’objectif ultime, à travers cette rencontre, était de permettre aux enseignants adhérents au projet mené par « Hardwired Global » ainsi qu’aux autres participants venus prendre connaissance de cette initiative pour la première fois, de mieux contribuer à la consécration de ces valeurs de diversité, de paix et de tolérance aussi bien parmi les élèves qu’au niveau de l’ensemble de la région.

Pour sa part, Mme Lena Abboud, directrice des programmes à « Hardwired Global » et chargée de la mise en œuvre de ce projet, a indiqué que cette table-ronde a offert l’opportunité pour les participants de partager et d’échanger autour d’expériences réussies à ce sujet et menées dans d’autres pays comme l’Irak, le Liban, le Kosovo et la Jordanie.

Cette rencontre fructueuse et riche en débats a, en outre, permis aux participants de s’ouvrir, pour la première fois, sur d’autres expériences afin de s’en inspirer dans la mise en œuvre de ce projet au niveau de leurs pays respectifs qui ont chacun leurs propres caractéristiques, spécificités et défis à relever, a-t-elle ajouté.

Et Mme Abboud d’émettre son souhait de voir les débats et les discussions engagés entre les participants à cette table-ronde donner naissance à de nouvelles idées innovantes et visions pertinentes pour être implémentées dans leurs pays et diffusées parmi les élèves au sein de leurs sociétés.